Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum +18 H/Y/Y
Inspiré du jeu Hakuouki
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire

Partagez | 
 

 Tout sur les Onis!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chikage Kazama
avatar
Messages : 926
avatar
Oni - Kazama - Leader du Clan
MessageSujet: Tout sur les Onis!   Jeu 8 Sep - 19:28



Les Onis de A à Z


Ce sujet complète la description rapide des Onis et métis faite dans le sujet des groupes

Note préalable importante

Que ce soit les jeux vidéos ou l'anime, les média originaux « Hakuouki » développent peu le côté « oni » de cet univers, alors que ces éléments contribuent fortement à l'identité dudit univers. Conscient de ce manque d'information, le staff de Feodal Kyoto a décidé de créer sa propre base de données sur les Onis. Ceci permet donc à toute la communauté d'avoir un ensemble cohérent d'éléments sur lequel s'appuyer pour les RP. Bien entendu, certains éléments sont complètement imaginés pour pallier les manques. C'est notre vision, qui, nous l'espérons, deviendra la vôtre.

Car cette base de données est amenée à évoluer, au fur et à mesure que vous, les joueurs et joueuses, vous approprierez personnages et univers. Aussi, n'hésitez pas à nous faire part de vos questions, et de vos suggestions, via le forum dédié. Nous sommes là pour créer ensemble des histoires dont nous sommes tous des héros.
En cas d'ajout important, nous vous conseillons de faire valider votre proposition avant de la mettre en jeu dans le Rp ; en effet, le staff est le garant d'un univers homogène et des intrigues à venir. Aussi se peut-il qu'une suggestion aille à l'encontre d'un scénario, ou d'une autre proposition en cours de validation. Cela serait dommage de voir tout un Rp invalidé pour cela.

Note secondaire : de l'orthographe du terme « oni »
Parce que nous, le staff, nous sommes nous-même posé la question, nous pouvons indiquer que « oni » prend la marque du pluriel lorsqu'il est employé comme nom. Exemple : Des Onis entrèrent dans la pièce. Par contre, quand il est employé comme adjectif, il reste invariables. Exemple : des objet oni sont exposés dans la pièce. De plus, lorsque le mot désigne une personne, il prend une majuscule, comme pour toute nationalité (des Français entrent dans la pièce), alors que l'adjectif restera en minuscule (des objets français).

Présentation générale des Onis

Ayant généralement une apparence humaine, les Onis se caractérisent par des cheveux blancs, des yeux dorés et une à deux paires de cornes quand ils sont sous leur véritable forme. Ils ont une force et une rapidité surhumaine, peuvent sauter très haut au point qu'on pourrait croire qu'ils volent et ont une capacité de régénération incroyablement rapide, quasiment immédiate. Les seules exceptions à cette capacité de régénération ultra-rapide, seraient une amputation ou une blessure provoquée par une arme en argent. Dans ce denier cas, l'Oni se régénère à la même vitesse qu'un humain normal. Autre point important, les femmes Oni ont un sang particulier permettant à un rasetsu de devenir un véritable Oni.
Et comme dans toutes sociétés, il y a les différences sociales. Finalement, les Onis ne sont pas si différents des humains à l'époque où se situe notre contexte. Ainsi donc on trouve un dirigeant (ou une maison dirigeante), des seigneurs, des vassaux, etc. Chez les Onis, on compte autant de dirigeants qu'il y a de points cardinaux, à savoir 4:
- Le Nord, dirigé par la maison Gozen (Maison dont est originaire Sen Hime que l'on rencontre dans l'animé) ;
- l'Est, dirigé par la maison Yukimura (La famille Yukimura a été décimée et il ne reste qu'un représentant (prédéfini). Il reste quelques survivants qui ont été adoptés dans d'autres clans...) ;
- l'Ouest, dirigé par la Maison Kazama ;
- le Centre dont la souveraineté appartient à la Maison Mibu.

Pouvoirs :

  • Révélation : sous leur dehors humains, ils ont la possibilité de révéler leur véritable apparence : cheveux blancs, 2 à 4 cornes à l'avant du front, yeux dorés. Par ailleurs, un Oni peut révéler la forme Oni d'un de ses congénères grâce à son aura lorsque lui même se transforme. (Les Onis ayant une très grande maîtrise de leurs pouvoirs pourront résister à cet effet domino, surtout si la personne qui l'induit est, elle, plutôt faible.)
  • Force et vitesse exceptionnelles : peu de guerriers sont capable de les suivre en combat, à quelques exceptions.
  • Régénération accrue: exception faite des blessures causées par une arme en argent, aux amputations et autres blessures extrêmement graves, un Oni pourra guérir entre instantanément et plusieurs jours tout trauma.
  • Mirage : certains pourraient croire à de la téléportation mais ce n'est pas le cas : ils se contentent de disparaître comme s'ils n'avaient jamais été là, tel un mirage dans le désert.
  • Longévité : ce n'est pas réellement un pouvoir en soi mais plutôt une particularité génétique due à leur race. Si l'espérance de vie d'un être humain est de 70 à 100 ans (un âge exceptionnel à cette époque), pour les Onis, elle est bien plus longue, atteignant les 500 ans.


Ils sont les l'une des rares races d'êtres surnaturels à avoir survécu jusqu'à nos jours, dans la plus grande discrétion.


Les origines des Onis

Même pour les Onis qui ont une longue vie, il ne reste aucune trace concrète des origines de la race. Car ne vous y trompez pas, les Onis sont une race à part. S'ils ressemblent aux Humains, ce n'est que par leur bon plaisir. Mais n'allons pas trop vite. Les mémoires, fondées sur mythes et légendes, disent que les Onis sont les premiers habitants du Japon. Alors que les Humains descendent du singe, les Onis descendent de la kirin. A ce titre, ils sont cousins des Kitsunes, des Kappas, des Tanukis, et ils partagent avec eux le pouvoir de se transformer en quelque chose d'autre. Mais les Onis ont pris une direction génétique très proche de l'Humain, à tel point que les deux races peuvent se reproduire et générer des individus fertiles, au contraire de la plupart des unions trans-raciales animales (exemple : la mule, le tigron).

Quand les Humains sont arrivés au Japon, ils sont donc tombés nez à nez avec des créatures qu'ils n'avaient jamais vu, si ce n'était en dessin dans les livres de contes. La survie des Onis et de leurs cousins en ces lieux était due à l'isolement des terres, au climat peu accueillant et à la géographique très montagneuse. Ainsi n'existaient-ils plus qu'au Japon. Les humains, effrayés par ces « choses », leur donnèrent le nom de monstre, démon, oni.

Une autre hypothèse, moins populaire au sein de la population oni, serait que leur race serait le résultat d'une union entre les premiers Humains et les Kitsunes and co. Puis le Japon est devenu archipel, et quand le reste de l'humanité est revenue, elle se trouva nez à nez avec d'autres personnes, mi-homme, ni-créature. Vous comprendrez que cette théorie n'est pas très étudiée car les Onis refusent d'avoir quoi que ce soit à voir avec les pathétiques Humains.

L'un dans l'autre, la seule chose importante à garder en tête est que les Onis représentent une race à part, avec des pouvoirs qui semblent venir tout droit d'un monde de magie.

Un détail qui n'est pas si anodin : si les individus acceptent le nom de « oni », ils ne supportent pas de se faire appeler « démon ». Un démon dénote un côté mauvais, infernal. Or, les Onis ne sont pas une race agressive, bien au contraire. Ce côté malfaisant leur a été imposé par les Humains, qui avaient peur de leurs pouvoirs et qui ont ainsi justifié leurs méfiance et nombreuses campagnes d'annihilation.

Les origines des pouvoirs des Onis

Que ce soit la régénération, la rapidité, le vieillissement retardé, tout ça n'a rien de magique pour les Onis. Ce sont des capacités innées, plus ou moins fortes selon la proportion de sang oni dans l'ADN. Aux yeux des humains, elles peuvent cependant et en effet, apparaître comme de la magie.
Lorsqu'on examine ces « pouvoirs », on en revient toujours à la même constatation : les Onis ont des capacités parce qu'ils sont comme « connectés » à l'énergie de la terre. Ils voient, ils ressentent et perçoivent les énergies naturelles, les courants telluriques, etc. C'est ainsi qu'ils deviennent plus rapides, guérissent plus vite, et/ou vieillissent plus lentement : en puisant cette énergie et en l'utilisant à travers leur propre corps.

Le cas particulier de la transformation

Les Onis naissent sous leur forme véritable : yeux dorés et cheveux blancs (les cornes poussant plus tard). Ce n'est qu'au fur et à mesure que les enfants apprennent à maîtriser le pouvoir de transformation. S'ils ont développé cette capacité, c'est bien via un instinct de survie aiguisé. Tous les « monstres » (Kitsunes, Tanukis and co...) qui ont un tel pouvoir l'utilisent pour se fondre parmi les Humains, généralement considérés comme des proies. Pas forcément pour les tuer, mais pour... leur faire des farces ou leur voler leur énergie... ou les tuer. Tous les montres ne sont pas gentils, il faut l'admettre.

Il arrive parfois qu'un Oni ne puisse pas maîtriser ce pouvoir de transformation. Dans ce cas, et s'il présente un aspect oni, il ou elle sera alors contraint de rester dans un des villages cachés. Si au contraire, un Oni naît avec un aspect plus humain que oni, cela tend à prouver qu'il ou elle aura peu de pouvoirs oni. Les parents comme l'enfant seront probablement mis au ban de la société. Un bon Oni ressemble à un Oni, qu'on se le dise. Mais pour cela, je vous invite à vous référer à la partie « culture oni » plus bas.

Les cornes

S'il y a un point sensible chez les Onis, c'est le sujet des cornes. Pour faire un faux pas diplomatique, les cornes sont l'objet idéal.
Aucun Oni ne naît avec des cornes. Celles-ci se développent avec la capacité à puiser dans l'énergie de la terre... mais en même temps, démontrent la capacité à contrôler cette énergie. Donc, c'est à la fois la marque de grand pouvoir et/ou de grand potentiel. Aussi il est faux d'assumer que de grandes cornes veulent dire qu'on a affaire à un Oni puissant. Ça pourrait être le cas, mais ça pourrait dire que la personne en face a un grand potentiel mais est incapable de le mettre en pratique pour quoi que ce soit, y compris prendre forme humaine.

Les cornes apparaissent généralement par paires. Avoir une corne unique, ou un nombre impair, est considéré comme une sorte de défaut, de malformation. (Avoir des cornes asymétrique également, cela serait perçu comme un grave déséquilibre) C'est une très grande honte. Les Onis ont une ou deux paires, jamais plus. Seule Suzuka-hime Gozen est connue pour en avoir eu trois, mais la plupart des Onis considèrent ça comme un mythe.

La première paire apparaît vers les 10-15 ans d'un enfant, quand il commence justement à avoir un bon ascendant sur sa transformation et sa vitesse, les deux pouvoirs que les Onis ont tendance à développer en premier. La deuxième arrive... quand elle arrive.... si elle arrive.

Les cornes sont encore plus « tabou » qu'elles sont des zones sensibles au toucher. Si elles peuvent être une zone érogène quand l'ambiance s'y prête, elles peuvent rendre fou un Oni si on tente de les lui couper ou arracher.

Vieillir et avoir l'air vieux

L'espérance de vie d'un Oni tourne autour des 500 ans. A cet âge, un Oni ressemblera à un vieux croûton. Par contre, jusqu'à ces 400 ans, un Oni, mâle comme femelle, aura une vieillesse heureuse. Ils auront l'air d'avoir 40-45 ans jusqu'à ce que le temps les rattrape. Bien entendu, il y a toujours des exceptions, dans un sens comme dans un autre.

Un Oni vieillira au rythme d'un enfant humain, physiquement parlant, jusqu'à leur 10 ans. A ce moment, la croissance commencera à ralentir, petit à petit. Ainsi, un Oni de 20 ans aura toujours une apparence d'un jeune adolescent de 10-12 ans, et à 100 ans, il sera perçu comme un adulte d'une vingtaine d'année.
Mentalement, cependant, les Onis se développent tout aussi rapidement, si ce n'est plus qu'un Humain. A 5 ans, un Oni sera beaucoup plus coordonné et mature qu'un Humain. Il faut comprendre qu'il aura déjà une connexion aux énergies telluriques et commencera à manifester ses premiers pouvoirs, comme des transformations partielles, ou des pointes de vitesse sur de très courtes distances (un ou deux mètres).
On note que le début du ralentissement du vieillissement correspond plus ou moins au moment de l'émergence des cornes : ça prouve bien qu'il n'y a rien de magique chez les Onis, juste du 100 % bio.

Voici un tableau qui fait la correspondance entre l'âge réel et l'âge apparent des Onis. Conformément au règlement sur l'âge minimum des personnages, sur le forum nous n'accepterons pas d'oni en dessous de 65 ans.

NB : Ce tableau est là à titre indicatif : Il faut savoir que chez les Onis, et en moindre, chez les demi-sang, l’état mental influence l’état physique. Un Oni qui est  mature et responsable aura tendance à vieillir et avoir un aspect physique plus âgé qu’un Oni de même âge, qui se sent ou qui agit de manière plus enfantine. Ainsi, un oni de 85 ans peut avoir l'air d'avoir 21 ans mais cela ne signifie pas non plus qu'un oni de 70 ans peut avoir l'air d'en avoir 30...















Âge réel Âge d'apparence Évolution des capacités
55 L’enfant oni a déjà une connexion aux énergies telluriques et commence à manifester ses premiers pouvoirs comme des pointes de vitesse sur de très courtes distances (un ou deux mètres), de façon non maîtrisée. Il peut éventuellement également commencer à maitriser sa transformation en humain (changer de couleur de yeux par exemple)
10 10 Début du ralentissement du vieillissement – début de l'émergence des cornes (première paire pour les sang-purs) et donc capacité à réellement maîtriser ses pouvoirs.
20 10-12 Normalement les cornes sont apparues, sinon c'est le signe d'un rejet psychologique ou d'un problème physique assez grave et très mal vu.
5015 /
60 15-16 /
70 16-17 /
80 18-19 /
90 19-20 /
10020 /
150 25 /
200 30-35 /
250 40 /
30045 /
40050-90 A partir de 400 ans, un Oni garde généralement un âge physique stable, jusqu’à ce que la mort les rattrape. Quand un Oni prend soudainement un « coup de vieux » (qui peut arriver de manière très aléatoire selon les individus... Certains le subissent à 420, d'autres à 450 d'autres à 496 etc.), on sait que la fin commence. Le vieillissement est alors accéléré et reflète l’état de santé physique et/ou mental de l'individu.
500 100 Il est rare qu’un Oni atteigne et dépasse les 500 ans en gardant un état physique/mental autonome.


Le vieillissement chez les métis















Âge réel Âge d'apparence Évolution des capacités
55 /
10 10 Le demi-sang commence à sentir une connexion à son ki et peut manifester, comme pour un pur-sang, des usages spontanés non maîtrisés de ses pouvoirs. Par ailleurs, sa croissance physique commence à ralentir, au début selon un rythme sensiblement conforme à celle d’un Oni, ce qui fait que certains demi-sang peuvent passer pour des pur-sang pendant longtemps.
20 10-12 Apparition des cornes (souvent au nombre impair de une ou possédant d'autres tares comme une asymétrie prononcée etc.)
5015 Contrairement aux sang-pur, le métis ne commence réellement à maitriser leur pouvoir qu'à ce moment. (Quand ils arrivent à les maitriser pleinement car les pouvoirs peuvent demeurer incontrôlables...)
60 17-18 /
70 20-25 /
80 25-30 /
90 30 /
10035 /
150 40 /
200 50 /
250 60-90 Comme pour les onis, les métis prennent généralement un violent coup de vieux autour de 250 ans (parfois plus tôt, parfois un peu plus tard), signe que leur fin est proche...
300100 Peu de métis dépassent les 300 ans de vie.

La natalité chez les Onis

Depuis l'aube de la race Oni, le taux de natalité est bas. Cela s'explique par deux éléments : il y a moins de femmes, et de base, les Onis ont une fertilité moindre. Ces faits sont naturels pour elle, car il a toujours été ainsi. Les Onis conçoivent leur implication dans la nature comme étant l'espèce dominante, mais nullement une espèce exterminatrice. Ainsi, pour respecter l'équilibres des forces, entre animaux, ressources naturelles et onis, leur race est génétiquement « programmée » pour limiter le nombre d'Onis sur un même territoire. Et le meilleur moyen pour contrôler les naissances est de restreindre le nombre de femmes, en plus d'avoir un taux de natalité moindre.
Ce fait n'apporte ni colère, ni fatalisme chez les Onis. C'est ainsi que les Dieux, la Nature, les ont fabriqués. Ils acceptent simplement ce fait, et chérissent le peu d'enfants qu'ils ont, notamment les filles.

Cependant, les attaques incessantes des Humains, qui tuent aveuglement hommes, femmes et enfants, ont accentué le processus naturel, au point de pousser la race des Onis sur la voie de l’extinction.

La place des femmes dans la société oni

Chez les Onis, il n'y a pas de distinction entre femme et homme: l'égalité est de mise. On encourage les uns comme les unes à développer leur potentiel, sans discrimination. Aussi une femme attirée par les armes ou la chasse ne sera pas l'objet de moquerie, pas plus qu'un homme dont la passion est la poterie.
La politique est un domaine dans lequel les femmes excellent, et ce n'est pas pour rien que le plus puissant des Onis reste encore Suzuka-Hime, et pas seulement à cause de sa grande maîtrise du ki. Actuellement, sur les trois clans encore présents au Japon, deux sont dirigés par des femmes, et c'est la personnalité de la cheffe qui pourrait être remise en cause, pas son sexe.

Par contre, du fait de la natalité faible, des dangers de la vie, et du déclin de la race oni, les femmes sont des plus en plus protégées et tenues à l'écart des périls, et "contraintes" à un rôle de mère. C'est leur devoir que d'engendrer un ou plusieurs enfants.
A ce titre, les demi-sang féminines seront mieux acceptées dans leur famille oni, car une métisse vaut mieux que personne du tout. Ce n'est pas un raisonnement très sympathique, mais c'est malheureusement la réalité à laquelle tous sont confrontés.

Les sang-mêlés

Mélange de sang humain et oni, les métis et les quarterons sont à la frontière entre deux mondes. Il est important de noter que sans apport de sang oni, la troisième génération de sang-mêlé sera revenue à une génétique humaine, si ce n'est pour une longévité plus longue (100-120 ans). La quatrième génération sera 100 % humaine.

Les métis sont généralement méprisés par les Onis de sang pur, et craints par les Humains. Leur capacité à entrer en harmonie avec les énergies de la terre est toujours moindre, et cela affecte grandement leur vie.
Physiquement déjà : certains naissent avec des traits humains, d'autres seront Onis mais présenteront des cornes en nombre impair (1 ou 3) ou auront de grandes difficultés à maîtriser leur transformation.
Cette sensibilité contrariée peut également provoquer des migraines profondes, rendant malades, voire maladifs, les sang-mêlés dès leur naissance. Parfois, cela peut aller jusqu'à l'instabilité mentale.

Un métis, outre la transformation, pourra avoir du mal à maîtriser les autres pouvoirs des Onis. De ce fait, ils auront un avantage sur les humains, comme une vitesse et une santé plus résistance (voire même régénération), mais aucun moyen de « progresser » dans l’accomplissement des ses arts. Un métis a généralement une longévité de 300 ans, avec un développement mental à mi-chemin entre les Humains et les Onis.

La culture oni

Pour comprendre les Onis, il faut prendre en considération deux choses : leur nature réelle, et ce que les Humains les ont poussés à devenir.

Avant les guerres et la violence des Humains, les Onis vivaient en harmonie avec la nature. Ils étaient peu nombreux, vivaient sur des territoires bien définis pour ne pas trop appauvrir un même sol, et cultivaient une philosophie de vie « au rythme des saisons ». Bien que sédentaire en petit groupe, l'Oni aime voyager et rendre visite à ses amis. De plus, étant donné le peu de femmes onis, il est presque sûr d'avoir de la famille chez les autres, à un degré plus ou moins poussé.
De base, les Onis ne sont pas agressifs. Bien au contraire. Ils ont accueilli les premiers Humains avec curiosité et bonne humeur, si on en croit les légendes orales. Ils les ont aidé à s'acclimater au Japon, à construire leurs maisons et leurs champs. Toutefois, les Humains ont rapidement pris peur des pouvoirs des Onis, à moins qu'ils en fussent jaloux. L'un dans l'autre, ils ont commencé à penser que les Onis étaient dangereux et qu'ils allaient utiliser de leurs pouvoirs pour les dominer. Certes, ces derniers pourraient faire cela, mais ce n'était pas parce qu'ils pouvaient, qu'ils voulaient. Mais ça, les Humains n'ont pas compris, essentiellement parce que le mode de vie des Onis leur est complètement étranger.

Un Oni se consacrera à développer complètement son potentiel, qu'il soit martial, artistique ou champêtre. Il n'y a pas de sous-métiers pour eux. Un agriculteur ou un éleveur sera tout aussi considéré qu'un musicien ou un guerrier, tant qu'il travaille dur et cherche toujours à s'améliorer. La paresse est peut-être le pire des défauts pour un Oni. Les enfants sont donc poussés à être curieux, à tout expérimenter, pour trouver leur voie. Ensuite, ils sont placés auprès de maîtres, pour apprendre les savoirs, savoir-être et savoir-faire.

L'arrivée des Humains, et surtout, leur volonté de s'étendre sur les terres, sans se soucier de savoir si elles appartenaient aux Onis ou pas, ont chamboulé ce mode de vie paisible et harmonieux. Au départ, les Onis se sont contentés de laisser place aux ambitions avides des nouveaux venus. En effet, les Onis de l'époque ne voyaient pas l'avantage de se lancer dans une guerre stérile. Cependant, cette passivité apparente ne fit qu'alimenter la soif d’expansion, et petit à petit, les Onis se retrouvèrent limités à des villages au fin fond de nulle part.

En 1863, les choses ont changé. Les clans et les familles Onis se comptent uniquement en double dizaines, et la question de la survie de la race entière est désormais posée. A être traqués et étiquetés comme nuisibles, les Onis ont développé une méfiance à fleur de peau envers les Humains. Ils les regardent comme une sous-race de dégénérés, alors qu'eux sont nobles et les véritables enfants de la Terre. L'orgueil est une chose positive à petite dose, mais les Onis ont poussé l'art de la suffisance à quelque chose de presque institutionnel, voire génétique. Né de l'incompréhension totale de leur mode de vie, et de siècles de persécution, l'agressivité humaine a juste eu raison de la patience et de la curiosité des Onis.
Ainsi, les enfants, les rares qui naissent et qui survivent, sont éduqués dans le mépris des Humains, et la crainte de leur sauvagerie. En même temps, on leur martèle qu'ils sont le futur de la race, et qu'ils se doivent de perpétuer les us, les coutumes et le sang. Finalement, l'auto-réalisation est devenue moindre par rapport à l'idée fixe de perpétuer, et d'engendrer la nouvelle génération, alors même que la pureté du sang était recherchée. Autant dire que cette équation n'a aucun chance d'être résolue.
Pour rajouter une couche, la plupart des familles survivante doivent leur vie à l'intervention d'Humains qui, à un moment donné, les a pris sous leur protection... et les Humains étant ce qu'ils sont, cela n'a jamais été gratuit. Ainsi les dettes d'honneur sont nombreuses, et accumulées à travers le temps. Cela revient à dire que les Onis sont tributaires de certains clans Humains, et à leur ordres... des ordres qui sont généralement de nature martiale, ce qui, nous le savons maintenant, va à l'encontre de la fibre oni.

Nous avons donc affaire à des Onis qui sont malmenés, mentalement, jusqu'à perdre de vue leurs valeurs et d'être obsédés par des idées très noires. Ils n'arrivent plus à se projeter dans l'avenir, alors qu'ils ont une durée de vie très longue ! Cette dualité se fait douloureusement sentir, tant au niveau individuel que clanique. Les 4 grandes familles ne se parlent plus, chacune retranchée dans son village, chacune avec sa vision de ce qui doit être fait ou pas. Les mariages se font rare, les enfants encore plus. Les Onis se font désespérés, et l'énergie du désespoir n'est jamais porteuse.

Les Onis et le shintoïsme

Les Onis sont tout autant, si ce n'est même plus, spirituels que les Humains. En effet, leur ki (voir la fiche sur le sujet) les rend plus sensible aux notions de super-naturel et/ou divin. Plus que les dieux, les Onis vénèrent la nature et la vie, sous toutes leurs formes. Ce sont eux qui ont commencé à prier un arbre, un rocher, etc. tout en respectant l'idée d'êtres divins.

Pour plus d'informations sur le sujet, lire la dernière partie.

L'organisation politique des clans

Les différentes familles d'Onis sont chacune reliées, par le sang ou la politique, à l'une des 4 familles dirigeantes : les Gozen, les Yukimura, les Mibu et les Kazama. Chaque clan a sa façon de procéder sur sa politique interne... et au fil du temps, sa politique externe. Il n'existe aucun « conseil Oni » où les 4 grands clans se réuniraient pour échanger sur la race dans sa globalité, et c'est bien là le souci.
Le seul point commun qu'on trouve chez les 4 clans est le Conseil des Anciens. Constitués de membres de  chacune des maisons/familles inféodées à la famille principale, le Conseil guide le chef de clan. Le terme d'Ancien peut être trompeur : si généralement les membres sont en effet âgés et plein d'expérience, il arrive qu'un Oni de moins de 200 ans siège.
Un membre du Conseil est forcément un individu autre que l'héritier/héritière de la famille, pour éviter les conflits d'intérêt. En effet, un Ancien a à cœur le devenir du clan dans sa globalité, alors qu'un chef de famille défend avant tout les siens. Cependant le poste d'Ancien est toujours confié à un membre de confiance de la famille, pour garantir la qualité du conseil donné au chef de clan, et donc la considération donnée à la famille. C'est un équilibre délicat que seuls les Onis sont capables de maintenir, entre loyauté, honneur et don de soi.

Pour voir les places libres dans les familles oni, vous pouvez consulter le recensement oni


- clan Gozen :
Réunis autour d'une famille « royale », les Gozen, les Onis du Nord sont généralement bienveillants avec les Humains. Il faut dire que Suzuka-hime a frayé avec les Humains et s'est assurée que sa famille soit toujours mêlée, de près ou de loin, à la politique humaine. Aussi les Gozen sont considérés comme des daimyôs, des nobles, distants et peu intéressés par les manœuvres politiques, par les Humains, tout en ignorant leur nature. C'est la technique du « caché à la vue de tous ».
Le Conseil des Anciens est réduit à un rôle de conseiller, le chef (ou la chef) de famille régnant comme un roi ou reine (avec une préférence pour le terme de prince ou princesse), dépositaire d'un pouvoir qui peut être absolu, selon la personne.

Chef de famille actuel : Sen Gozen (Prédéfini – libre)

- Clan Yukimura :
Ils ont été éliminés en 1837 et 1848 (voir historique, plus bas) aussi n'existe-t-il plus aucun Conseil ou autre. Si certains membres ont pu échappé à ce tragique destin, la lignée principale s'est éteinte. Note HRP : ainsi il est possible de jouer des Onis affiliés aux Yukimura, à partir du moment où vous expliquez dans votre fiche pourquoi votre personnage n'était pas présent lors du massacre du village en 1848. Le staff n'accepte aucun survivant de ce massacre, ainsi qu'aucun survivant de la famille Yukimura, pour des raisons d'intrigues, sauf bien entendu, Kôdô, qui est un PNJ. Chizuru et Kaoru sont morts lors de l'attaque sur ce forum.
Pour autant qu'on sache, la famille dirigeante est décimée. Les très rares survivants des autres familles du clan Yukimura sont trop peu nombreux pour créer/recréer un clan. De plus personne ne veut prendre la place de chef de famille en lieu et place d'un Yukimura, et encore moins ose en prendre le nom, même si légitimement, du sang Yukimura coule en quantité plus ou moins importante dans leurs veines.
Ainsi, le nom de Yukimura est comme frappé d'un anathème chez les Onis, et les terres de l'Ouest reste sans maître, sans Oni. Les survivants se sont réfugiés au sein des autres clans, et personne ne revendique titre et terre

Les survivants ont soit intégré un autre clan, soit se sont mêlés aux Humains, soit ont disparu dans la nature.

Avant leur massacre, les Yukimura dirigeaient les familles d'une manière bienveillante, le Conseil ayant une forte influence sur les décisions. Cependant, tous partageaient la même vision des choses : il fallait s'intégrer aux Humains, et arrêter de vouloir vivre reclus sur soi-même. Il était temps d'accepter que le temps des Onis n'était plus et que le seul moyen de survie était d'aller vivre dans les villes, et de trouver un moyen pour masquer leur longévité.

Ce point de vue hérissait de nombreux Onis, et l'attaque des hommes du Shogun fut par beaucoup la preuve que cette « solution » n'en était pas une, mais simplement un signe de faiblesse.

Chef de famille actuel : sans effet (clan disparu)

- Clan Mibu :
C'est facile, on ne sait rien d'eux. Les Mibu se sont repliés sur leurs terres après la bataille de Sekigahara. Peut-être visionnaires avertis, les Mibu avaient réalisé que l'union des Humains sonnerait le glas des Onis, qui avaient pu survivre jusqu'alors que grâce à l'éparpillement des samouraïs occupés à s’entre-tuer. Ainsi, ils fermèrent leur frontière et se mirent à tuer systématiquement tout Humain passant la ligne. Au bout d'une dizaine d'années, la forêt  Aokigahara, leur fief, gagna la réputation d'être hantée et fut évitée. C'était le but recherché.
Cependant, les Onis eux-mêmes furent de moins en moins bien reçus, voire refoulés, et au bout du compte, les Mibu furent laissés à eux-mêmes, au pied du mont Fuji. Leur village pourrait être rempli de cadavres pour autant qu'on puisse le savoir.
Depuis toujours et encore plus à l'heure actuelle où les Mibus, en pleine préparation pour une guerre imminente, le périmètre de la forêt fait l'objet d'une surveillance constante, pour s'assurer que "rien ne sort, rien ne rentre, tout se conserve". C'est un entraînement idéal pour les jeunes recrues, ou une punition pour les fortes têtes que la solitude des tours de garde refroidit.

Chef de famille actuel : Yoshiko Mibu – PNJ-staff non incarnable.
Les informations fournies par la fiche de Yoshiko ne sont disponibles en jeu que pour les personnages Mibu. Aucun autre personnage ne peut prétendre savoir ce qu'il se passe chez les Mibu !


- clan Kazama :
Le chef actuel du clan est Chikage Kazama, qui est monté à la tête après la mort de son père arrivée trop tôt. Ainsi, le Conseil des Anciens a une position de tuteur, et, malheureusement, il se développe une rivalité entre membres des familles pour devenir le chef à la place du chef. Enfermés comme ils le sont dans leur village de Kyushu, ils n'ont rien d'autre à faire, et les mesquineries politiques sont un bon passe-temps... mais comme tout avec les Onis, ça tourne à l'obsession. Du coup, les affaires internes s’enlisent dans les manœuvres politiques et les tentatives de contrôler le jeune Chikage, qui doit trouver le moyen de remplir toutes les obligations (se marier avec une Oni de sang pur, démarrer la prochaine génération, se débarrasser des Humains et se comporter irréprochablement) tout en ne déprimant pas à mort.

Chef de famille actuel : Chikage Kazama (Prédéfini – pris)


L'histoire des Onis

- 1 156-1 185 : établissement du Shogunat et position des Onis.


  • 1 156 : rébellion de Hogen : les trois plus puissants clans de l'époque, les Minamoto, les Taira et les Fujiwara, luttent pour la domination de la cour impériale de Kyōto

  • 1 159 - 1 160 : rébellion de Heiji : les deux principales familles de guerriers, les clans Taira et Minamoto, s'affrontent et voient leurs relations se dégrader rapidement. Les Taira, inquiets de la montée en puissance des Minamoto, manœuvrent pour récupérer le pouvoir, assassinant au passage la plupart des Minamoto.

  • 1 180 - 1 185 : la guerre de Gempei voit encore les Taira et les Minamoto s'affronter en une guerre civile. Elle s'achète avec la victoire décisive du clan Minamoto, qui marque la fin de l'ère Heian et le début de la période Kamakura.

    L'un des héros de cette guerre est Yoshitsune Minamoto, demi-frère du futur shogun, et par qui il sera assassiné. La vie de Yoshitsune est célèbre notamment pour son amour avec Shizuka Gozen, sa fuite et sa mort héroïque.
    Il faut savoir que Yoshitsune était le fils d'une certaine Tokiwa Gozen... Oni de son état. Il était donc métis. Et Shizuka Gozen n'est nulle autre que Suzuka-hime Gozen, la plus célèbre de chef de clan de la famille Gozen. La légende oni dit qu'elle avait trois paires de cornes, tant ses pouvoirs étaient grands. Elle était la cousine de Yoshitsune, et leur enfant, un sang-mêlé de grande puissance.
    « Shizuka » maquilla sa mort pour réintégrer le clan, une fois son devoir envers Yoshitsune fait, et leur fils fut réintégré quelques années plus tard dans la famille Minamoto, mais auprès de la famille impériale. En effet, Shizuka/Suzuka avait immédiatement perçu que le shogun était un titre militaire qui était amené à disparaître un jour au profit d'un empereur fort.
    De telle sorte que depuis, la famille et le clan Gozen ont toujours été mêlés de près à la famille impériale, et non au shogunat. Ceci leur octroie une certaine protection, au prix cependant d'un isolement politique, puisque le chef du Japon était le Ssogun... Chose qui commence à changer en 1863...

    En revanche, la famille Shimazu, descendante de l'empereur Seiwa et du shogun Yoritomo Minamoto (celui qui a tué Yoshitsune et qui est devenu shogun), reçoit l'île de Kyûshû comme territoire, et fonde le clan Satsuma. Ils emportent avec eux une « légende urbaine » concernant Yoshitsune, Shizuka et leur enfant : oui, ils sont eux-aussi au courant de l'existence des Onis, et chercheront donc à établir des bonnes relations avec les familles locales, dirigées par les Kazama.


- 1 600 : bataille de Sekigahara. Le Japon est unifié territorialement et politique sous la domination du shogun Tokugawa. Les Mibu ferment leur frontières. La famille Shimazu fait partie des perdants. Ressassant leur défaite, ils se voient retirer de nombreux avantages et se replient dans leur domaine à l'Ouest.  On notera les prouesses guerrières de Yoshihiro Shimazu, le dix-septième chef de la lignée Shimazu, surnommé le « démon Shimazu »... Hé oui, c'était un métis.

- 1 605 : Takeo Mibu exile son cousin Masamune Mibu. Ce dernier gagnera plus tard la Russie et sera ainsi à l'origine de la création de l'eau de vie.

- 1 830 : Mort de Takeo Mibu, sa fille prend le pouvoir et continue sa politique martiale. (info connue que du clan Mibu)

- 1 835 : Mort de la mère de Sen Gozen (en mars). L'accident lors de son retour d'une visite diplomatique au clan Yukimura a toujours eu un relent de "louche", mais rien n'a jamais pu être prouvé. Sen devient chez de famille, et chef de clan à 51 ans.

- 1 837 (19 février) : révolte dite « rébellion d'Osaka » ou « d'émeute du riz ». Ôshio-dono, un samouraï préfet d'Osaka, se rebelle contre le shogunat qui ne fait rien pour lutter contre la famine qui ravage la population cette année-là. Il finit par attaquer les entrepôts de riz, et ce geste lui coûtera la vie.
Ôshio-dono était en fait un métis du clan Yukimura, et il avait agit ainsi en suivant leur conseil. Ceci provoqua la colère du shogun qui avait jusque là toléré les Onis. A partir de ce moment, le shogun mena « dans l'ombre » une politique anti-oni. Le village Yukimura est attaqué, et les survivants s'installent dans un autre village, encore mieux caché.


- 1 838 : attaque des Humains sur le village caché des Kazama, sur l'île de Kyushu, en réponse à la rébellion d'Osaka. Taiga Kazama, père de Chikage, meurt en protégeant la fuite de son clan. Les survivants sont protégés alors par le clan Satsuma, qui voit là l'occasion idéal de s'opposer au shogun (les Satsuma sont les grands rivaux des Tokugawa et des Aizu), tout en mettant la main sur une « arme » particulièrement puissante.

- 1 848 : attaque des hommes du shogun sur le second village des Yukimura. A l'exception de Kôdô Yukimura, cette famille est décimée. De nombreuses victimes se comptent dans les familles affilées, de telle sorte que le clan est considéré comme éteint.

- 1 862 : Masamune Mibu meurt et laisse un certain Anatoli Iouriev, médecin russe voué à la cause des Mibu, "orphelin". Celui-ci décide de regagner les terres Mibu. A son arrivée au Japon, il se fait capturer par les forces shogunales, et dépouiller du fruit de ses recherches. On ne sait pas ce qu'il est devenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikage Kazama
avatar
Messages : 926
avatar
Oni - Kazama - Leader du Clan
MessageSujet: Re: Tout sur les Onis!   Jeu 8 Sep - 19:33



Recensement des Oni


Rappel

Un Oni fait forcément partie d'une famille, et cette famille est forcément affilée à un clan. Il existe 4 clans, menés chacun par une famille principale. Les chefs de clan sont censés être assistés par le Conseil des Anciens, qui est plus ou moins écouté selon la personnalité du chef.

Si vous voulez créer un personnage lié à une famille crée par un autre joueur(euse), merci de contacter ce(tte) joueur(se) avant tout chose et coordonner avec lui(elle) le qui/quand/quoi. A défaut, contactez un membre du staff. Merci beaucoup.

Nord / Clan Gozen

Famille principale : Gozen
Autres familles : Sugimoto, libre [3 emplacements]

Chef de Clan : Sen Gozen
Anciens du Conseil : 4 x libre

Membres :
- Sen Gozen (Prédéfini – pris)
- Kimigiku Gozen (Prédéfini – libre)
- Fusae Sugimoto

Pour tout lien avec la famille Sugimoto ou Gozen, merci de prendre contact avec le joueur ou le staff.

Est / Clan Yukimura

Famille principale : Yukimura
Autres familles : Hezâ, Shinju, libre [2 emplacements]

Chef de clan : aucun pour le moment, techniquement
Le clan a été décimé et aucun Yukimura n'a survécu. Les autres membres du clan sont trop peu nombreux pour recréer un clan... et surtout, ils n'en n'ont pas la volonté.
Anciens du Conseil : Kôdô Yukimura, 3 x libres

Membres :
- Kôdô Yukimura (PNJ-staff – non incarnable)
- Hanako Kuroyuri, descendante de la famille Hezâ
- Ametsuki Shinju, famille Shinju "adoptée" par les Kazama
- Naoki Yukimura (prédéfini - libre)

Pour tout lien avec la famille Hezâ ou Shinju, merci de prendre contact avec la joueuse ou le staff.


Milieu / Clan Mibu

Famille principale : Mibu
Autres familles : [4 emplacements]

Chef de Clan : Yoshiko Mibu
Anciens du Conseil : 4 x libre

Membres :
- Yoshiko Mibu (PNJ-staff – non incarnable)
- Aoi Mibu (prédéfini - pris)
- Ryonosuke Mibu (prédéfini - libre)


Ouest / Clan Kazama

Famille principale : Kazama
Autres familles : Shiranui, Amagiri, Aogiri, [encore 1 emplacement de famille libre].

Chef de Clan : Chikage Kazama (depuis 1 838 et la mort de son père, Taiga Kazama)
Anciens du Conseil : Hitomi Kazama,  Kyûju Amagiri, XXX Shiranui, XXX Aogiri


Membres :
- Chikage Kazama
- Hitomi Kazama (Prédéfini - libre)
- Kyuuju Amagiri (Prédéfini - pris)
- Kyo Shiranui (Prédéfini - libre)
- Seisui Aogiri

Pour tout lien avec la famille Kazama, Amagiri ou Aogiri, merci de prendre contact avec la joueuse concernée ou le staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tout sur les Onis!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: Administration :: Once upon a time :: Encyclopédie-
Sauter vers: