Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum +18 H/Y/Y
Inspiré du jeu Hakuouki
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire

Partagez | 
 

 L'eau de vie, les rasetsus et les nephelim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hanako Kuroyuri
avatar
Messages : 1197
avatar
Métis - Yukimura - Bien-être
MessageSujet: L'eau de vie, les rasetsus et les nephelim    Ven 23 Sep - 17:51


L'eau de vie, les rasetsus, les Néphélims


Sur ce point, Feodal Kyoto vous propose tout un pan complètement inédit d'information. En effet, nous avons crée notre propre univers sur l'eau de vie, les Onis de l'Ouest, etc. pour pallier le nébuleux brouillard qui entoure tout ce qui se rapporte à ces thèmes. N'hésitez pas à nous dire si ce n'est pas clair, ou à proposer des éléments supplémentaires !

L'origine de tout : les Autres

Il serait complètement aberrant de penser que seul le Japon a sa race de non-Humains. Pourquoi cet archipel en particulier ? Hé oui, au risque de choquer certains, ou de se faire rire au nez, il existe à travers le monde des dizaines de races semblables aux Onis. Les Humains en parlent comme des créatures de contes et légendes, parfois bénéfiques, souvent néfastes. On regroupe donc l'ensemble des races sous l’appellation générique de « Autres », avant de trouver un nom spécifique pour chaque.
Chaque race d'Autres se vante de descendre d'une créature, d'en être une forme évoluée. Tous les Autres se caractérisent par des pouvoirs dits « surnaturels » par les Humains, et c'est bien ce sang de « créature » qui explique tout. Par exemple, si les Onis, typiquement Japonais, descendent de la Kirin, les « Autres » de Chine et Corée descendent des Dragons.

Cependant en 1863, rares sont les Autres qui ont survécu. Les Onis ont eu la chance de vivre en autarcie sur un archipel pendant longtemps, coupé du monde des Hommes. Les Autres des pays orientaux sont tous considérés comme race éteinte, et pendant longtemps, on a cru la même chose des Autres d'Europe.

Les Néphélims d'Europe

Quelque part au cœur de l'Europe Centrale, au confluent des civilisations russe et germanique, sur un territoire ayant connu l'empire romain, l'empire mongol, l'empire ottoman et le Saint-Empire, des Autres ont survécu à tout. Que ce soient les combats de pouvoir, les maladies, les guerres de religion, ils sont su se cacher et s'adapter, vivant dans l'ombre, se faisant oublier. Tout comme les Onis, ils ont compris que prendre forme humaine était préférable.

Les Néphélims descendent des Ale (un/e Ala, des Ale, mais on parle généralement de Ale féminins), des créatures considérées comme des démons du mauvais temps dont le principal but est de conduire des nuages de grêle afin de détruire les récoltes. En plus des Humains, les Ale ont aussi d'autres ennemis puissants qui peuvent les vaincre, tels que les Dragons d'Asie. Quelque part, il ne faut pas blâmer uniquement les Humains : les Autres sont aussi capables de s’entre-tuer. Tous ne sont pas pacifiques comme les Onis !
Les rumeurs veulent que les Néphélims aient des pouvoirs d'hypnose, de télépathie et qu'ils boivent du sang. Les Néphélims ne sont pas sanguinaires, mais ils ont très mauvaises réputations, entre débauche et cruauté. Être leur ami fait forcément de vous une personne dont il faut se méfier!

Note du staff : nous, le staff, avons préféré le terme de « Néphélim » pour désigner les « Onis d'Europe », à celui de « vampire », qui renvoie à une mythologie très particulière à laquelle nous ne voulons pas forcément faire référence.

Les Néphélims ne sont pas une race jouable. A l'exception de certains personnages très spécifiques (étrangers surtout – voir avec le staff), personne n'est au courant de l'existence des Néphélims. Ces informations sont là pour vous aider, joueurs et joueuses, à comprendre le contexte. Merci de bien faire la distinction entre ce que vous, vous savez, et ce que votre (vos) personnage(s) sait(savent) ^^

L'eau de vie / l'ochimizu

Anatoli IOURIEV (PNJ-Staff, non incarnable) est un médecin et chercheur d'origine russe qui a été l'élève, l'apprenti, d'un Oni de la famille Mibu. Ce dernier a été envoyé sur le continent à la fois en exil, à la fois à la recherche d'un moyen de sauver la race oni déclinante. Mû par un profond respect pour son mentor, et complètement plongé dans ses recherches, Anatoli a fini par retrouver des indices sur l'existence d'une autre race d'Autres : les Néphélims. Il partit donc à leur rencontre.

Ce qui se passa exactement entre le Russe et les Néphélims reste encore un secret à ce jour. Tout ce qu'on sait aujourd'hui est qu'Anatoli quitta l'Europe Centrale en vie, et avec en sa possession plusieurs litres de sang de Néphélims. Il était alors persuadé de pouvoir changer les Humains en Oni si les premiers buvaient une potion concoctée à base de sang de Néphélim. Il se mit au travail et réussit à créer l'Eau de Vie.
Le nom, très poétique, exprime parfaitement tous les espoirs qu'Anatoli a mis dans sa potion. Pour lui, il ne faisait rien de mal, bien au contraire. Dans sa très grande naïveté, le médecin n'a vu que le bénéfice final. C'est le remède miracle qui va sauver toute une race, toute une civilisation !!

Le shogun et les rasetsus

A la mort de son mentor Mibu, Anatoli, grand dadais innocent, est rapidement démasqué et jugé comme savant fou. Poursuivi et chassé de Russie, il se réfugie au Japon, avec pour but de rejoindre la famille Mibu. Cependant, il se fait capturer par les forces du shogun, qui voient d'un très mauvais œil la tentative d'infiltration de cet étranger.

De fil en aiguille, de torture en manipulation, Anatoli réalise que le shogun est déjà au courant pour l'existence des Onis. Extatique à l'idée d'avoir trouvé un allié, le chercheur confie son projet à un shogun qui, loin de posséder la haine des Onis de son prédécesseur, comprend rapidement l'avantage que cela pourrait être, que d'avoir des troupes oni-fiées sous son commandement. Anatoli se retrouve donc à partager ses recherches avec un très énigmatique Kôdô Yukimura. C'est à ce moment que le nom japonais de "ochimizu" est donné à ce liquide fluide mais rouge sang, presque iridescent, fruit des efforts du bon Yukimura-sensei..
A noté qu'Anatoli a su garder secret l'existence des Mibu, signe de son indéfectible loyauté envers son mentor et ce clan qu'il considère être le sien (avis que lesdits Mibu ne vont pas forcément partager, mais ça, il ne le sait pas).

Les rasestus sont le résultat des premières tentatives de Yukimura-sensei d'onifier un Humain. Cependant, les résultats ne sont pas là : si l'Humain démontre une grande force et rapidité, il en perd tout sens commun et devient une bête furieuse assoiffée de sang.
Pour le moment, les seuls rasestus « connus » sont ceux fabriqués par Yukimura-sensei  sur les soldats déchus et les prisonniers du Shinsengumi... mais Yukimura-sensei a disparu avec ses recherches, et il reste toujours Anatoli, « hôte » du shogun...

Les rasetsus

Humains avant tout, les rasestsus sont nés à partir de 1860, quand Iouriev et Yukimura-sensei ont commencé à travailler sur l'eau de vie. En effet, il a fallu le savoir "oni" de Kôdô pour réellement développer une eau-de-vie qui permettait au sujet-test de rester en vie après son ingestion.

Le principe de l'eau de vie est permettre à un humain de canaliser une énergie supplémentaire, pour le rendre fort comme un oni, et techniquement, aussi vieux qu'un oni. Rappelons-nous que Anatoli avait pour but d'aider à recréer des Onis. Cependant, les limites physiques et psychiques des humains font que l'eau de vie ne permet à un rasetsu que de canaliser sa propre énergie, et non l'énergie tellurique autour de lui : c'est donc un échec.
Ainsi, à partir du moment où un rasetsu boit de l'eau de vie, son espérance de vie est divisée par deux. De plus, toute utilisation de ses "pouvoirs" entame les années qui lui restent; plus l'utilisation est intense et/ou longue, plus vite le rasetsu consomme son énergie interne. Etant donné qu'une version de l'eau de vie n'a permis au rasetsu de revenir à un état de conscience humaine, les chercheurs estiment qu'un rasetsu a au mieux dix ans à vivre.

En outre, les rasetsus sont rapidement soumis à une impitoyable soif de sang dont la sensation de manque ne fait qu'augmenter, jusqu'à ce qu'ils en boivent. Cependant, la satiété est de courte durée, et comme pour toute addiction, la quantité nécessaire pour apaiser la tourmente intérieure augmente à chaque fois. De plus, le besoin se fait ressentir de plus en plus souvent. Lutter contre cette pulsion ou boire du sang, quelque soit le choix, le rasetsu finit irrémédiablement par perdre la raison. Par ailleurs, les rasetsus sont plus efficaces de nuit que de jour; non seulement ils semblent bien plus à l'aise dans le noir mais aussi sont-ils plongés dans une torpeur affaiblissante par le soleil, qui réduit en plus leur capacité de régénération.

Les rasetsus sont moins forts et rapides que les Onis, mais beaucoup plus que les Humains. Leur capacité de régénération est néanmoins égale, ils craignent donc aussi les armes en argent.

RAPPEL: en 1863, les recherches de Sannan-san commencent à peine, et ni lui ni Yukimura-sensei n'ont encore mis au point la version de l'eau de vie permettant d'activer/arrêter le mode "rasetsu".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'eau de vie, les rasetsus et les nephelim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: Administration :: Once upon a time :: Encyclopédie-
Sauter vers: