Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum +18 H/Y/Y
Inspiré du jeu Hakuouki
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire

Partagez | 
 

 Les Elus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hanako Kuroyuri
avatar
Messages : 1197
avatar
Métis - Yukimura - Bien-être
MessageSujet: Les Elus   Mer 5 Oct - 11:00


Les Elus


Le but des Élus

Il est impossible pour les simples mortels de comprendre pleinement la volonté et les actions de Bishamonten, dieu protecteur de la loi bouddhiste, de la prospérité et de la guerre. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il a choisi quelques personnes contemporaines, les « Élus », et les a envoyées dans le passé pour changer l'Histoire. Pas forcément en « bien » d'ailleurs, car cette notion n'a pas de sens pour un dieu. C'est après tout un jugement tout humain, que les individus portent sur leur passé, le tout selon une culture particulière.
Non, Bishamonten veut réécrire l'Histoire. Tant que cela change, il est content. Ainsi une personne capable de massacres peut tout autant devenir un Élu qu'un saint, car la morale n'a pas sa place dans cette affaire.

Les Élus n'ont, à première vue, rien d'exceptionnel et pourtant ils n'ont pas été choisis au hasard. Si Bishamonten a décidé de les envoyer dans le passé, c'est qu'il a décelé en eux une réelle faculté de changer les choses. Cela peut-être à cause d'un tempérament fougueux ou au contraire machiavélique, d'une grande connaissance de cette période historique ou de convictions solides, peu importe. La plupart du temps, les Élus n'ont même pas conscience de ce potentiel. Il faut dire que Bishamonten ne leur explique pas grand chose si ce n'est qu'ils doivent modifier l'histoire.

Devenir un Élu

Une fois son choix fait, Bishamonten se manifeste, souvent sous forme de rêve en d'hallucination. Lors d'une discussion assez floue, le Dieu explique à la personne sa mission « changer l'Histoire », avant de la transporter dans le Japon de 1863. Il prend soin de retirer toute trace de leur origine (vêtements, technologie etc.) et leur offre – dans sa grande mansuétude – un savoir de base sur les mœurs et coutumes, des vêtements d'époque, un tout petit peu d'argent, et éventuellement une arme, avant de lâcher l’Élu dans le Japon... généralement à Kyoto, puisque c'est là que se concentre tous les éléments de l'Histoire.

La seule chose qui distingue les Élus d'un autre humain est le sceau qui leur appose : . Ce symbole identique pour tous les Élus semble être comme tatoué sur leur peau. Il peut se trouver n'importe où sur le corps mais il est toujours présent. (Rappelons que les tatouages à l'époque étaient réservés soit aux nobles, soit aux criminels, marqués ainsi aux yeux de tous). Intérieurement, les Élus ont également beaucoup de problèmes avec leur ki: en effet, le voyage dans le temps perturbe complètement les énergies intérieures mais la plupart des gens n'en ont pas conscience.

Les Élus d'origine étrangère sont acceptés s'ils ont un lien fort avec le Japon : s'ils sont métis (japonnais + autre pays) ou s'ils ont des origines 100% étrangères mais qu'ils ont été adoptés jeune par des Japonais, ou qu'ils ont vécu toute leur vie au Japon. Par ailleurs, gardez à l'esprit que même aujourd'hui, le Japon n'est pas un pays très ouvert aux étrangers et qu'une fois au Japon de 1863, ils seront traités avec le même mépris, voire haine, que les étrangers de l'époque si leur origine est visible.

Vivre comme un Élu

A peine sorti de son entrevue onirique avec le Dieu, l’Élu se retrouve projeté loin, très loin, de sa zone de confort. Pas d'explication, de conseil, de consigne précise, de réponse à ses potentielles questions : l’Élu est ensuite livré à lui-même dans cette époque aux mœurs complètement différentes. A lui de se faire sa place et de tout mettre en œuvre pour réaliser sa mission, avec pour seul bagage une connaissance de base de la société (façon de parler, de se comporter, etc. Néanmoins pleins de mœurs plus subtiles peuvent leur échapper).
Généralement, l’Élu est amené seul, mais il peut arrivé que Bishamonten choisisse deux personnes simultanément et que donc elles se retrouvent ensemble, côte à côte, au Japon féodal. C'est toutefois très rare.

L'un des points important à comprendre est que Bishamonten n'a pas du tout expliqué quand la mission finira, et ce qui se passera le jour où la réussite ou l'échec sera constaté. Certains Élus s'en rendront compte, d'autres pas du tout. C'est aux joueurs de décider comment leur Élu réagit à ce flou artistique.

Les Élus sont des êtres en dehors du temps. Par conséquent, ils ne disparaîtront pas s'ils tuent, ou laissent tuer un de leur ancêtre... Cela dit, comme toujours, Bishamonten ne prend pas la peine d'expliquer clairement ce point.

Les Élus ne peuvent pas parler de leur origine, de Bishamonten ou de leur mission précise. S'ils tentent d'expliquer la situation à quiconque, leur lèvres seront scellées et ils se retrouveront subitement muet, incapable de dire un mot tant qu'ils voudront parler de ce sujet, même de manière détourner. Ceci est valable pour tous les modes de communications, que ce soit l'écriture ou la gestuelle.

Plus précisément :
- Les mots modernes sont automatiquement censurés. (Exemple : il est impossible de prononcé le nom de Tokyo vu qu'à l'époque elle s'appelait encore Edo.)

- Votre vie passée peu bien entendu être abordée si elle reste très vague et réaliste. (Exemple : Dire "J'ai une sœur" est possible, en revanche, dire "J'ai une sœur qui est à l’hôpital à cause d'une leucémie" ce n'est pas possible.)

- Il n'est pas possible de dévoiler des connaissances qui n'existent pas encore mais on peut éventuellement aiguiller quelqu'un pour l'aider à faire des découvertes. (Exemple : il est impossible de faire les plans de la bombe atomique, mais suggérer vaguement à quelqu'un de faire tel ou tel expérience pour mieux comprendre le principe de la génétique est faisable.)

- Il est impossible de révéler les évènements historiques précis mais aiguiller et encore une fois permis. (Exemple : On ne peut pas dire "Il va y avoir une bataille à tel endroit à tel heure entre Truc et Bidule avec X nombre de soldats". Par contre on peut dire "tu ne devrais pas aller par là-bas j'ai entendu des rumeurs comme quoi une bataille se préparait...")

- Il n'est pas possible de dire "Je viens du futur", même en paraphrasant. Ni de répondre clairement à cette affirmation si - ce qui est fort improbable - quelqu'un devinait. (Mais rien n'empêche un long silence éloquent...)

- Il est impossible de révéler une information si, à cet instant précis, à cette personne précise, cela pourrait suggérer qu'il vient du futur ou que quelque chose ne tourne vraiment pas rond.
(Exemple : Les Kazama sont un clan Oni très restreint. Un Oni qui porterait ce nom de famille ne peut pas révéler son nom de famille à Chikage Kazama ou des gens suffisamment proche de lui pour savoir que cet individu n'existe pas. Par contre, il peut le dire à un autre Oni qui sait que le clan Kazama existe mais n'a aucune idée que X n'est pas censé en faire présentement parti. Il est donc possible qu'une personne non concernée est l'information et la révèle à quelqu'un de concerné plus tard... Seul l'instant T compte.)

- Il est possible de dire "Il m'est interdit d'en parler" ou autre formulation qui laisse sous entendre que vous n'avez pas forcément le choix.

- Les Elus de Bishamonten peuvent parler librement entre eux, uniquement s'ils sont seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Elus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: Administration :: Once upon a time :: Encyclopédie-
Sauter vers: