Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum +18 H/Y/Y
Inspiré du jeu Hakuouki
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire

Partagez | 
 

 Daiki Genpaku, scientifique à votre service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daiki Genpaku
avatar
Messages : 15
avatar
Japonais - Intellectuelle
MessageSujet: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Dim 12 Mar - 20:45




Daiki Genpaku

Nom : Genpaku
Prénom(s) : Daiki ou Airi
Surnom(s) : Aucun
Âge : 28 ans
Né(e) le : 2 Novembre 1835
À : Nagasaki
Origine : Japonaise
Résidence : Kyoto
Situation familiale : Célibataire
Groupe : Japonais
Sous-groupe : Intellectuel


Compétences

Maîtrise correcte du Dakentaijutsu.

Concrètement : est capable de se défendre, mais guère plus. L'art martial a été initialement pratiqué pour renforcer son corps plus que pour apprendre le combat. Daiki connait les zones de blocage pour se sortir de situation difficile, et sait retourner la force d'un adversaire contre lui. Cependant, voilà maintenant une petite dizaine d'année que sa pratique n'est plus assidue, aussi la maîtrise n'est que correcte. Le dakentaijutsu est une technique de blocage et de frappe sur les points vitaux du corps humain. Si Daiki se souvient très bien de part ses études les zones à frapper, il ne possède pas la vivacité requise pour affronter un adversaire tailler au combat. Aussi se retrouvera-t-il à bloquer de ses poings, bras et jambes et les coups adverse plus qu'à réellement chercher à agresser. Aussi se sent-il plus à l'aise avec la technique de blocage appelée uke wasa



Caractère


Quand on le rencontre, Daiki est une personne forte avec un charisme indéniable. Tout en sourire, il est néanmoins un travailleur acharné qui ne se laisse guider que par son instinct pour ses recherches. Semblant ouvert, il ne laissera pour autant personne l’approcher et entrer dans son cercle d’ami, qu'il ne semble pas avoir par ailleurs, malgré un comportement relativement social. Sans être froid, il fuit les relations quelles qu’elles soient. Seules ses recherches semblent avoir une réelle importance à ses yeux, et il s’y jette avec une ferveur peu commune. Pour autant ses collègues l’apprécient pour sa rigueur et son esprit scientifique aigu. En dehors du travail, il sera moins lointain, mais se perdra souvent dans ses pensées. Il est très rare qu’on le voit énervé, même si la frustration peut être monnaie courante au vu du peu de moyen qui sont alloués à la science et du fait qu’il ne comprenne pas le rejet des étrangers qui apportent pourtant tant de chose à leur empire. Il ne se risquera cependant jamais à parler de politique, ayant été assurément choqué par les morts nombreuses que l’on peut voir dans les rues, que ce soit des partisans pro-étrangers ou des intégristes nippons. Daiki a tendance à se fermer quand il pense à l’état de son pays.

Mais dans l’intimité Daiki redevient parfois Airi, une jeune femme qui s’efforce de survivre dans un milieu d’homme. Effrayée et paranoïaque, elle a tendance à être agressive, en grande partie car elle souffre d’être une femme. Elevée par son père pour devenir mèdecin, elle a rapidement oublié son prénom pour devenir Daiki. Par moment elle se retrouve confrontée à son corps de femme qu’elle voit comme une barrière à ce qu’elle est. La science est très importante pour elle, car elle y a toujours vu un moyen d’aider son peuple, et l’épidémie de choléra n’a fait que renforcer l’idée qu’elle en avait. Mais en 1863, les moyens, surtout au Japon ne suivent pas, et sa frustration de ne pas pouvoir avancer aussi vite qu’elle le pourrait à l‘étranger, elle la retourne contre sa féminité. Si elle ne se montre à personne en tant que femme, elle s’y retrouve toujours confrontée et peut alors avoir de réelles crises de violence à son encontre. Ses crises de violence qui ont commencé par une tentative de s'enlever la poitrine se soldent par une cicatrice qu'elle conserve sous ses bandages. Elle n'attente pas à sa vie depuis, et plus réellement contre elle-même. Elle va plutôt avoir tendance à casser des choses et se blesser plus ou moins malgré elle. Ce n'est pas à proprement parler de la scarification et il n'y a pratiquement plus de trace sur son corps. Cette facette de sa personnalité s’est assurément développée depuis qu’elle craint pour sa sécurité à cause de son ouverture d’esprit vis-à-vis des étrangers qui apportent à son sens les améliorations dont son pays manquait.

Mais il lui arrive d’avoir des moments de calme, des moments où elle regrette de ne pouvoir être elle-même. Elle reste alors chez elle des journées entières à tenter de se souvenir de la façon dont sa mère a écrit son prénom la première fois. Dans des moments comme ça, elle peut redevenir celle qu’elle a été, une jeune femme joviale mais peu sûre d’elle. Plutôt perdue en réalité.

Ses changements de comportements n’ont jamais lieu lorsqu’elle est Daiki, mais elle ne les contrôle que peu lorsqu’elle est seule.


Physique

Airi n’a pas vraiment une morphologie d’homme. Dès qu’elle a commencé à s’habiller comme un garçon et à agir comme tel, elle a du essuyer des moqueries incessantes sur son physique de bishounen. En soit, cela ne la dérangeait pas, d’autant qu’elle agissait enfant et adolescente avec beaucoup de détachement, elle a finit par se faire entièrement acceptée, et sa corpulence n’était plus vraiment sujet à moquerie. Comme elle était très grande, beaucoup plus qu’une femme de l’époque, elle a pu se fondre plus facilement dans le décor. Quand son corps est devenue plus féminin elle a du se bander la poitrine et son père l’a poussée à s’exercer auprès d’un maître d’art martial pour développer un temps soit peu ses muscles même si sa morphologie ne s’y prêtait pas réellement, au moins, sa taille fine n’est plus réellement visible comme celle d’une femme. Au vu de sa façon de s’habiller, elle passe facilement pour un homme fin au trait féminin, mais sa grande taille efface les soupçons que l’on pourrait avoir. Elle porte souvent des couleurs sombres et des vêtements pratiques plus qu'esthétique. De toute façon lorsqu’elle rejoint ce qu’elle s'amuse à appeler un laboratoire, elle ne quitte pas sa blouse blanche.

Son visage est fin, mais assez banal. Ses yeux sont très foncés à un point qu’on les dirait noir sans la pointe de marrons qui les colorient. Ses cheveux sont lisses et noirs et elle les porte longs. Détachés, ils lui arrivent sous les omoplates, mais elle les porte très souvent en queue de cheval relativement haute. Sans volume, ils sont très fin et rappelle un peu la coiffure de certains samouraï. Sa peau est très pâle et ses lèvres à peine roses ne ressortent que peu. On la moque parfois sur son teint qu’on dit maladif pour la taquiner, lui reprochant de ne jamais sortir, enfermée dans ses recherches.

Quand, parfois, elle s’habille en femme, elle favorise des couleurs chaudes telles que le rouge ou l’orange. Elle ne se maquille pas, et ne met pas vraiment en valeur sa féminité. Elle porte alors le plus souvent de large kimono, ne pouvant de toute façon pas mettre sa poitrine atrophiée par le sarashi en valeur.

Chose à noter, elle possède un immense tatouage d’un ryū du ciel, se confondant avec des nuages. Les tatouages n’étant absolument pas bien vus sur les femmes, cela a été une manière pour elle de se prouver qu’elle pouvait être un homme. Pour autant, elle aime beaucoup ces courbes qui se meuvent au grès de ses gestes comme si des nuages glissaient sur la peau de son dos. Elle possède aussi une large cicatrice sous sa poitrine, invisible tant qu’elle n’a pas retiré ses bandages, seul vestige de ses crises de violence. Depuis, elle s’acharne plus sur le mobilier que sur elle-même.


Histoire


Airi est née en 1835 à Nagasaki. Sa mère mourut en couche, et son père, heureusement loin d’être à court de moyen, cessa sa profession pour s’occuper de sa fille. En grandissant, Airi s’intéressa très vite au métier de son père, qui était ce qui ressemblait de plus près à un scientifique chercheur de l’époque. Si le japon n’était pas ouvert, il y avait des Hollandais dans sa ville et son père travaillait avec des scientifiques à cette époque là. Enfin… Quand ils étaient libres de venir et circuler, car tous étaient surveillés. Son père possédait énormément de livre en hollandais et en anglais. S’il parlait très bien le hollandais, il avait du mal avec l’anglais, aussi se contentait-il d’enseigner à sa fille à parler hollandais et japonais, ce qui lui valut quelques farces guère agréables quand elle avait le malheur de parler une langue étrangère devant d’autres enfants.

Une femme savante, si c’était accepté, c’était de toute façon mal vu, aussi son père décida de déménager à Dejima pour recommencer avec sa fille. C’est à partir de 1844 qu’elle devint Daiki. Agée alors de 9 ans, elle comprenait l’enjeu de se cacher, et avec un air grave sur le visage, elle suivit son père habillée comme un garçon. Son père l’obligea à suivre des cours de dakentaijutsu avec un maître afin de renforcer son corps. Il lui fallait apprendre à se défendre comme un homme si quoique ce soit lui arrivait. Elle poursuivit la pratique jusqu’à ce qu’elle doive déménager sur Kyoto.

Son père fut son instituteur, parfois avec l’aide de certains Hollandais, parfois avec l’aide de ses collègues. Quand Daiki fut en âge d’aider plus assurément son père, elle avait oublié comment écrire Airi selon la formulation que sa mère avait choisit pour elle avant sa naissance. De toute façon, personne ne savait qu’il existait une Airi Genpaku, excepté son maître de dakentaijutsu, il n’y avait que ce serviable Daiki. En 1853, Daiki avait 18ans, et il vit d’un très bon œil l’arrivée des état-unis. Seulement, son père, bien plus prudent, lui apprit alors que l’ouverture d’esprit dont il avait bénéficié n’était pas du tout similaire ailleurs. Daiki apprit alors à agir avec les autres nippons comme s’ils les comprenaient, jouant par moment au mouton lorsqu’il entendait des discours particulièrement haineux. Son père et lui furent contraint de déménager lorsque les vagues de haine devinrent dangereuse pour leur métier. Les habitants qui autrefois venait leur quémander de l’aide sur les maladies ou autre les regardait comme s’ils étaient des sorciers à brûler.

En voyant cela, Daiki décida que plus jamais il ne servirait de médecin comme l’avait fait son père. Se voyant plus comme un professeur chercheur, il aménagea à Kyoto en 1855 pour pouvoir au mieux profiter de l’influence étrangère, toujours à la recherche de nouveaux livres scientifiques à traduire ou de scientifiques étrangers avec qui partager, c’est ainsi qu’il finit d’apprendre l’anglais, complétant les maigres connaissances que son père tenaient de certains ouvrages. Sitôt qu’il parvint à Kyoto, Daiki vécut seul et décida alors de marquer peut-être avec de l’ironie, sa virilité grâce à une mode grandissante. Il se fit tatouer un dragon lié au ciel, signe étalant la masculinité qu’il n’avait pas. Pour autant, il ne fit pas l’erreur de réaliser ce tatouage à Kyoto même, cherchant un tatoueur dans des villes plus lointaine où personne ne chercherait à savoir qui était cette femme étrange qui était venue chercher un tatouage. Une de ses premières sorties en tant que femme depuis longtemps par ailleurs.

En 1856 une rencontre marqua sa vie et aurait pu avoir un tournant des plus favorables à sa mentalité troublée. Même si Daiki s’intéressait beaucoup à la médecine et la recherche occidentale, il ne mettait jamais de côté la médecine traditionnelle et de fait avait déjà touché à la médecine chinoise, bien que gêné par le langage. A l’occasion d’une analyse portant sur des croquis hollandais d’anatomie et une esquisse chinoise, Daiki trouva intéressant de les mettre en parallèle, tant poussée par son sport martial que par son ineffable curiosité, seulement, l’esquisse chinoise était illisible pour lui, aussi dut-il trouver un traducteur, et comme il ne se mêlait que peu à la population, il finit par trouver quelqu’un grâce à du bouche à oreille et tomba sur une acupunctrice ambulante si l’on peut dire.

Hanako Kuroyuki était une personne fascinante. Séductrice dès sa première approche,  Daiki se surprit à entrer dans son jeu, comme pour se prouver à lui-même qu’il était vraiment un homme. Mais la jeune femme était intelligente, libre et forte, tout ce qu’Airi souhaitait être. Elle se laissa envahir par leurs discussions, et même après la traduction de l’esquisse, Daiki continua à la voir. Il y avait tant de chose à dire, Nagasaki, l’acupuncture, le ryukyu-kempo comparé au dakentaijutsu, et puis vint des conversations plus personnelles lorsque qu’une relation plus intime commença. Hanako fut la seule à qui elle confia son secret, et ce fut une délivrance. Leur relation était celle de deux amies s’adonnant à des jeux sensuels. Elles ne s’encombraient pas d’attaches amoureuses, libre toutes les deux de tout. Jamais Airi ne s’était senti aussi femme, étant en émerveillement constant devant cette acupunctrice forte et fière, qui se fichait bien de ce qu’un homme pouvait pensait d’elle.

Mais Hanako voyageait beaucoup à cette époque et au bout d’un mois et demi de cette relation amicale avancée, elle quitta Kyoto, et Airi se renferma en elle, incapable de sortir de son mensonge et de s’assumer dans sa vie de tous les jours comme une femme. Elle chérie précieusement ces souvenirs cela dit, sans pour autant n’avoir une attache amoureuse quelconque. Hanako restera dans ses pensées comme une excellente amie à qui elle a pu se confier pour se sortir de son questionnement incessant sur sa féminité.

Le vie fut moins douce par la suite. Son père mourut en 1858 du choléra apporté par les étrangers. Ce fut comme une révélation pour Daiki qui enterra sa tristesse au fond de lui pour étudier et lutter contre cette épidémie mortelle qui envahissait son pays. A l’aide d’une équipe mixte en nationalité, ils réussirent à comprendre comment éviter la choléra, mais aucun remède ne fut réfléchit. Ils se contentèrent alors d’informer au mieux la population sur les risques du choléra, et sur les façons d’attraper le pathogène. Ils n’obtinrent malheureusement aucun soutient, trop d’étranger et une science trop approximative selon ce qu’on leur disait.

Daiki a pour la première fois une crise de violence contre Airi en rentrant chez lui, et reste alors une semaine à tenter de se remettre. Elle en gardera une cicatrice juste sous sa poitrine, une ligne épaisse et blanche depuis cicatrisation.

Depuis, le travail de Daiki s’est concentré sur la traduction d’ouvrage scientifique et l’éducation de qui le veut bien. Parfaitement trilingue, il tente au maximum de ne pas se mêler à la population ne fréquentant que ses collègues et les étrangers. Son amour pour son pays en a pris un sacré coup. Il espère que tout ira mieux en fermant les yeux sur ce qui l’entoure. Son travail de scientifique chercheur est typiquement de la recherche théorique basée sur des réflexions sur les ouvrages traduits et des réflexions communes avec ses collaborateurs.


Sources : (Hanako m'a conseillé de donner mes sources sur ce que j'avance sur la science o/ Sachant que j'apporte mes propres bases étant microbiologiste dans ma vie o/)

Rangaku et révolution scientifique japonnaise : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rangaku
Connaissance sur le choléra de l'époque : https://fr.wikipedia.org/wiki/Chol%C3%A9ra
Les tatouages : http://www.kustomtattoo.com/histoire-tatouage-tatoo-histoire-origine/ (mais il me semble qu'Hanako en a déjà parlé)

PS : Tout le passage avec Hanako a été discuté avec elle ^^

IRL

Pseudo : Leyce
Âge : 22ans
Découverte du forum : Par une certaine personne avec une certaine influence... hm hm...
Présence : 3j/7 j'préfère prévoir à la baisse pour être sûre
Commentaire(s) : Très beau forum, qui donne bien envie, et qui m'a permis de me bouffer des pages et des pages wikipedia d'histoire japonaise o/
Code : Validé par Hanako


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taïga Kazama
avatar
Messages : 122
avatar
Élu - Oni - Kazama - Bodyguard
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Dim 12 Mar - 21:13

Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fiche ! Ton avatar est superbe au passage ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanako Kuroyuri
avatar
Messages : 1178
avatar
Métis - Yukimura - Bien-être
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Dim 12 Mar - 21:17

Je plussoie pour l'avatar (même si le tatouage va être enquiquinant à justifier :p) ! Bon courage pour ta fiche, les scientifiques n'étaient pas légions c'est un statut difficile à manier mais je te fais confiance ♥

Je laisse Chikage s'occupait de la validation quand tu auras finis la fiche, étant moi même trop partiale^^

Contente de te voir par ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiyoaki Maruyama
avatar
Messages : 71
avatar
Élu - Shinsengumi - 1ère Division
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Dim 12 Mar - 22:00

Bienvenue *w*

Je plussoie Taïga et Hana, très bel avatar ! Le style me paraît familier cependant, je crois connaître l'artiste mais je ne suis pas complètement sûre..*réflechit*

En tout cas, bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de découvrir la suite ! Admire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daiki Genpaku
avatar
Messages : 15
avatar
Japonais - Intellectuelle
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Lun 13 Mar - 0:54

Bonsoir à tous, et merci beaucoup pour vos commentaires !

Je viens de finir ma fiche, en espérant que tout aille bien ! o/


Kiyoaki : mon avatar provient de l'artiste Xiao Bai que je ne connaissais absolument pas DU TOUT avant de tomber dessus par hasard lors de ma recherche d'environ trois heures pour un avatar parfait... (Hanako en témoignera, j'suis chiante 8D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soji Okita
avatar
Messages : 50
avatar
Japonais - Shinsengumi - Cpt1ère division
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Lun 13 Mar - 6:19

Bienvenue parmi nous !
J'approuve. Très bel avatar ! ** Et puis bah... Bonne chance pour ta validation étant donné que tu as déjà terminé ta fiche ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieven Fürstenwalde
avatar
Messages : 132
avatar
Élue - Étrangère - Marchande
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Lun 13 Mar - 8:28

Welcoooome sur le forum, amuses-toi bien parmi nous ! =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanako Kuroyuri
avatar
Messages : 1178
avatar
Métis - Yukimura - Bien-être
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Lun 13 Mar - 8:31

"cette relation amicale avancée" best résumé ever.
Je précise que je valide la partie concernant mon personnage^^

Bon courage pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ai Yukitsuki
avatar
Messages : 237
avatar
Métis - Gozen
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Lun 13 Mar - 15:39

Bienvenue !
J'espère que tu te plairas ici (on est cinglés mais chuuuuuttt Whistling) Et bonne chance en tant que femme scientifique (Ai te soutient à fond) .
Sinon j'aime beaucoup ton avatar !
Bonne chance pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyuuju Amagiri
avatar
Messages : 47
avatar
Oni - Kazama - Bras droit de Chikage
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Lun 13 Mar - 17:06

Bienvenue sur le forum ! Et bonne chance pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikage Kazama
avatar
Messages : 839
avatar
Oni - Kazama - Leader du Clan
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Lun 13 Mar - 19:04

Hello

Bienvenue sur le forum, j'espère que tu passeras de bons moments parmi nous. Je vois que ma complice de @ a encore frappé et a ramené quelqu'un qui a des idées intéressantes.

Dans la globalité, ta fiche est bien, mais j'ai tout de même deux-trois remarques
- pourrais-tu mettre un peu d'explications sur ce que le dakentaijutsu est? J'ai fait des recherches très limitées en moyen (accès internet limité au boulot ^^), du coup, je me dis que ça doit être le cas pour autre?

- petite remarque qui ne porte pas grande conséquence: Nagasaki et Dejima sont le même endroit. Dejima est une île artificielle dans la baie de Nagasaki. En gros, c'est comme si tu habitais Montmartre et que tu déménageais à l'île St Louis ^^
Si tu veux changer pour plus de cohérence?

- là où j'ai plus de souci, c'est cette histoire de mutilation. Tu ne fais qu'évoquer en deux mots la chose, alors que ça me semble être un élément important, et répétitif de l'histoire de ton personnage. Je vais te demander d'expliquer plus en détail ce que Daiki fait à Airi, pourquoi/comment, et comment surtout il ne s'en prend plus aussi violemment, comment elle/il cache ça, etc.

- dernière remarque: tu oublies quasi systématiquement les majuscules aux noms de pays et aux nationalités (le Japon, les Hollandais (à ne pas confondre avec les adjectifs: un fromage hollandais)). Pourras-tu faire attention par la suite, stp?

Voilà, quelques corrections mineures et un point à reprendre/développer et ça sera bon pour moi!

Courage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daiki Genpaku
avatar
Messages : 15
avatar
Japonais - Intellectuelle
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Mar 14 Mar - 16:09

Bonjour et merci pour ton temps passé sur ma fiche !

Alors, déjà, navrée pour les majuscules, bon sang que je suis une bille avec ça pour les nationalités et les adjectifs...

Pour le dakentaijutsu j'ai rajouté quelques lignes, en espérant que ça suffit, je t'avoue ne pas savoir comment l'expliciter mieux en fait... j'avoue que dire "une technique de blocage" ça semble peu... Mwarf, tu me diras si ça va mieux X_x

Pour la différence entre Nagasaki et Dejima, j'étais au courant, si j'ai écrit qu'ils déménageaient à Dejima c'est parce que l'île est très majoritairement habitée par des Hollandais, et les Japonnais leurs foutent plutôt la paix... Donc j'ai trouvé que c'était plus simple pour que Airi devienne Daiki vu qu'il n'y avait pratiquement que des étrangers ^^

Pour la mutilation, pour moi je n'avais pas a plus l'expliciter parce que ça ne fait que depuis 1860 qu'elle a commencé, et ce n'est pas du tout régulier, de fait, je l'ai explicité dans la caractère plutôt que dans l'histoire. En fait, la première fois elle s'est attaquée à elle, mais par la suite, c'était plutôt des grosses crises de colère où sans vraiment s'insulter, elle se rabaisse, et elle a tendance à casser ce qui l'entoure... Si tu veux que je l'explicite aussi dans l'histoire, dis le moi... Je t'avoue que c'était une facette que je voulais développer par la suite sur le forum, vu qu'elle n'a pas eut d'énormes déception depuis le choléra ^^

Voilà voilà !

Encore merci du temps passé sur ma fiche ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikage Kazama
avatar
Messages : 839
avatar
Oni - Kazama - Leader du Clan
MessageSujet: Re: Daiki Genpaku, scientifique à votre service   Mar 14 Mar - 21:23

Hello

Ne t'inquiète pas pour les fautes. Tout le monde en fait, moi la première. J'essaie de souligner celles que je voie en fautes récurrentes et pas simple faute.

Après, pour Dejima, ça me va. Je n'étais pas sûre de la façon dont tu jouais les choses. Ton explication est claire, validé.
Idem pour l'art martial. Enfin, je pense avoir la bonne vision du truc ^^' On verra dans les faits :p

Pour la mutilation, j'ai bien lu ta description psy, mais il manquait les éléments de temps, quand/combien de temps, pourquoi, et surtout l'inscription dans la globalité du personnage. J'avoue aussi que je n'avais pas compris pour le "sera développé plus tard".

L'un dans l'autre, tu es validée.
Te voici prêt à aller jouer dans le monde de Feodal Kyoto. Tu as été ajouté au groupe des Onis, mais pour une expérience optimale, pense bien à recenser ton avatar! Tu peux aussi chercher des relations en créant ta fiche de liens ici, demander un logement dans cette section et faire une demande RP en créant un sujet ici qui te suivra tout au long de l'aventure !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Daiki Genpaku, scientifique à votre service
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: Administration :: Dossiers de la population :: Gestion des Dossiers :: Dossiers Acceptés-
Sauter vers: