Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum +18 H/Y/Y
Inspiré du jeu Hakuouki
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire

Partagez | 
 

 Présentation de Yukino Ichinose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 15
avatar
Nouvel Arrivant
MessageSujet: Présentation de Yukino Ichinose   Mar 26 Sep - 18:26





Yukino Ichinose

NOM : Ichinose
PRÉNOM : Yukino
SURNOM(S) : Toubib
ÂGE : 23ans
NÉ(E) LE : 02/11/1992
À : Hokkaido, au Japon
ORIGINE :
Japonaise avec un arrière grand-père paternelle Britannique
RÉSIDENCE :
Elle possédait une maison à Hokkaido en 2016, mais vient de se retrouver à Kyoto de 1864 et cherche un hôpital pour y apporter son aide.
SITUATION FAMILIALE : Célibataire
GROUPE : Elu
SOUS-GROUPE : Intellectuels (étudiante en 6e années de médecine)


COMPÉTENCES

Yukino ne possède aucune connaissance particulière en combat. En 2016, elle ne pratiquait aucun sport de combat et se consacrait uniquement à ses études. En revanche, en tant qu'étudiante en médecine, elle sait mieux que quiconque l'importance du sport pour la santé, ainsi elle était inscrite en salle de sport et pratiquait presque tous les jours, pendant une ou deux heures, de la cardio et de la musculation. Ainsi, elle n'est pas une grande sportive, ni une experte en combat, mais elle possède une bonne endurance. Depuis son arrivée à Kyoto, elle ne peut plus pratiquer de sport comme elle le souhaite, mais elle compense ses anciens exercices avec l'activité des tâches quotidienne, et aussi la marche.



CARACTÈRE

Yukino est une jeune étudiante en médecine bien mystérieuse à la personnalité plutôt contradictoire. Au premier abord, elle paraît pour une étudiante banale et discrète qui évite de se mêler dans les affaires des autres. Autrefois, pétillante de vie et très joyeuse, depuis la mort de son père cette dernière, c'est beaucoup renfermée sur elle-même. Devant les personnes qu'elle côtoie elle reste souriante et calme pour la bonne figure, mais en réalité avec ses proches plus intime (ou selon son humeur), elle est une fille têtue, franche et n'hésite pas à sortir des commentaires désobligeants. Il est donc inutile de préciser que la vie sociale de la brune est peu attrayante. Malgré cela, n'avoir que peu d'amis ne l'empêche pas de sortir. Toutefois, elle sort souvent seule et dans des endroits abandonnés. D'après elle, ses endroits solitaires, de nuit, ont tendance à la calmer, pour une raison qui lui est, elle-même inconnue. Dans ses moments-là, elle pense très souvent à son père et parfois elle se met même à lui parler s'imaginant que son esprit est là quelque part, près d'elle et qu'un jour, il lui répondra. Cependant, ses sorties nocturnes lui valent parfois des ennuis. Depuis la mort de son père, elle souffre d'un manque d'affection et désir l'attention des personnes qu'elle aime.
Il est difficile de savoir ce que pense réellement Yukino, mais c'est ce mystère planant autour d'elle qui vous donne envie de discerner davantage la jeune fille. Elle n'aime pas beaucoup parler de son passé, ni de ce qu'elle ressent, tentant souvent de fuir la conversation en inversant les rôles et devenant celle qui pose les questions. Elle se tient bien souvent à l'écart pour observer les gens, les enviant de temps à autre. Toutefois, à force de retenir tous ses sentiments, elle peut être sujette à des crises de ressentiments accompagnées de larme... Il faut savoir que l'image qu'elle se donne n'est qu'une façade qu'elle affiche pour se protéger, Yukino est en réalité une personne peu sûre d'elle. Elle se montre bien souvent courageuse et forte pour cacher sa sensibilité et sa fragilité. C'est aussi pour combler son manque de confiance en elle qu'elle adopte une attitude parfois irrationnelle. Elle peut se montrer têtu et égoïste lorsqu'elle refuse d'admettre un tort. Néanmoins, malgré ses nombreux défauts, elle reste une amie sur qui on peut toujours compter. Elle est quelqu'un de bienveillante, protectrice, dévouée, fidèle et très sympathique malgré son mauvais caractère.
Malgré son ressentiment sur la vie, cette dernière possède de grandes capacités intellectuelles. Le fait d'avoir vu son père souffrir pendant de nombreuses années, est la seule raison pour laquelle elle n'a pas sombré dans la dépression. Elle se trouverait nulle d'abandonner alors que son père a réussi à supporter cette souffrance pendant de nombreuses années. Il avait même continué à travailler (même si forcé à arrêter d'opérer) alors que sa maladie se dégradait. C'est ce souvenir de ce père fort qui rend sa personnalité aussi contradictoire. Alors que les lignes précédentes la montreraient plutôt comme une fille fragile et auto-destructrice, ce souvenir lui permet de continuer à faire d'elle une battante. Très ambitieuse, elle compte bien un jour devenir médecin et trouver un moyen de combattre cette maudite maladie incurable qu'est la sclérose en plaque. Elle aime beaucoup la lecture, particulièrement curieuse sur les sujets de la psychologie, mais aussi sur l'Histoire (peut-être à cause de sa mère qui est professeur d'Histoire), ce qui fait d'elle une fille très cultivée. Elle adore les aliments sucrés et déteste les choses amères, elle n'est pas non plus une grande mangeuse de viande ce qui la rend bien souvent anémique. Autre souci de santé, son allergie aux piqûres de guêpe dont elle porte d'ailleurs une immense phobie (tout comme les abeilles, les bourdons et toute la famille!). Avant d'arriver à Kyoto, elle pratiquait du sport en salle afin de maintenir une bonne santé. Depuis elle tente de maintenir cette activité physique par le dur labeur des tâches quotidiennes. Après tout au XIXe siècle elle n'avait plus tout le confort du XXIe siècle qui facilitait bien la vie !


PHYSIQUE

De jolies mains, fines et pâles, aux ongles parfaitement manucurés, auscultaient un patient avec hésitation, mais sans faute. Ses mains peu abîmées ne semblaient n’avoir jamais travaillées et pourtant, en y regardant de plus près on observait, ici et là, les marques de son travail acharné et de sa peau asséchée par les produits qu’elle utilisait chaque jour. La jeune externe en médecine finissait de recoudre une plaie sur la tempe d'un jeune garçon dans un sérieux et une concentration qui lui était bien connue dans le service d’urgence dans lequel elle menait son stage. Avec son timbre de voix paisible, elle tentait de rassurer son jeune patient en pleur. Son timbre reflétait sérieux et douceur, il était mélodieux, mature et discret, il possédait le pouvoir de rapidement rassurer et apaiser ses patients.

Dans toute sa grâce, elle se leva pour déposer sur une étagère, face au ventilateur, un plateau en aluminium contenant différents matériaux médical. L’air artificielle répandait l’odeur sucrée de ses longs cheveux bruns qui flottaient dans l’air telle des vagues lors des courants doux et relaxants. Ses cheveux lui poussaient jusqu'au bas du dos et étaient attachés en une queue-de-cheval, comme sa profession lui obligeait. À la lumière du soleil, des reflets roses pouvaient se faire apercevoir sur cette longue crinière brunâtre et légèrement ondulée sur les pointes. Sa frange droite, mais effilée, encadrait parfaitement son visage rond. Un visage au regard bienveillant, mais dont la peau était aussi rosée que celle d'un bambin, bien que sèche.

Elle revint s’asseoir face à l’enfant prenant le soin d’éteindre le néon qui lui servait à mieux examiner la blessure. Ce dernier illuminait son magnifique regard à la couleur de l’eau qui rappelait ses lointaines origines caucasiennes. En effet, elle avait obtenu ce regard grâce à son arrière-arrière-grand-père paternel aux origines britannique, dont les yeux étaient aussi bleu que le ciel azur. En revanche, celui de la brune n’était pas aussi clair que celui de son grand-père. En effet, la couleur de ses yeux ressemblait plutôt au bleu foncé de l’océan, plus qu’au bleu clair du ciel. Bien que les origines Ainus de sa mère pouvaient possiblement y être également pour quelque chose si on y regardait de plus près l'histoire d'Hokkaido. Dans tous les cas, cela lui offrait un regard des plus original. Ses yeux étaient légèrement moins bridés que ceux des Asiatiques. Son regard était plus grand et en amande, encadraient par de longs cils. Toutefois, ce détail se remarquait uniquement en la regardant de près. Vue de loin, elle ressemblait parfaitement à n’importe quel Japonais.    

Ses sourcils, parfaitement dessinés, eux montraient une certaine force de caractère et enfin ses fines lèvres pulpeuses, recouvertes d'un rouge à lèvres discret, affichaient un doux sourire réconfortant à l’enfant. La silhouette élancée de la jeune femme montrait toute son élégance et sa souplesse obtenue grâce à ses heures de sport passé en salle. Ce corps mesurait un mètre soixante-trois pour quarante-sept kilogrammes. Ses jambes n’étaient pas très longues et légèrement musclées, tout comme le reste de son corps d'ailleurs, elle était dans ce qu’on pourrait dire "un juste-milieu" bien qu’elle était plus mince que muscler. Toutefois, elle avait de belles formes et une poitrine de taille satisfaisante, bien que plus proche du petit.
C'est ainsi, qu'elle termina son intervention et accompagna l'enfant et sa mère jusqu'à la porte dans son habituel sourire.

Depuis son arrivée à Kyoto, le tatouage noir offert par Bishamonten, lui est imprégné sur le haut de la cuisse gauche.


JOURNAL DE YUKINO

21 janvier 2010 ~
Je suis acceptée à l’université privée de Keio pour suivre des études de médecine !
Je n’arrive toujours pas à y croire… Les universités privées coûtent tellement cher et sont si élitistes ! Je n’avais que très peu d’espoir d’être acceptée. Il s’agissait de mon premier vœu inscrit sur ma liste des écoles à choisir. Je l’avais choisi en espérant obtenir une bourse de mérite afin de pouvoir y entrer. Même avec la profession de chirurgien de mon père, et de professeur universitaire de ma mère, cette école restait très coûteuse et difficile d’accès pour moi. Quand j’ai reçu cette lettre du département des bourses, ma respiration a coupé court, je n’osais plus ouvrir la lettre ! J’étais tétanisée ! J’ai dû demander à ma mère de le faire à ma place, je me sentais beaucoup trop angoissée pour le faire moi-même… J'avais la conviction que je serais refusée malgré ma mention d’excellence à mon bac scientifique.
Mes pauvres ongles ont passé un sale quart d’heure pendant que ma mère lisait cette lettre ! Puis elle s’est mise à hurler de joie, j’ai hurlé avec elle, comprenant ce que cela signifiait : J’étais admise à Keio !
Nous n'avions pas besoin de mots, nos larmes et nos cris de joie suffirent à communiquer ce bonheur. J’ai fini par lire moi-même cette lettre au moment où mon père est entré dans le salon, lisant et relisant toujours le même mot : félicitation. Je n’avais pas besoin de lire la suite, ce mot me suffisait. En revanche mon père, après m’avoir félicité, voyait nécessaire de lire la suite. J’ai obtenu cette bourse de mérite pour mes excellentes notes, mes nombreux concours scientifiques remportés, mais également pour avoir toujours était la première de ma classe au lycée. Cette bourse paiera mes frais de scolarité, j’allais donc continuer à recevoir mon argent de poche et mes virées avec ma meilleure amie !
Je vais accrocher cette lettre sur mon mur !
Sur cette bonne nouvelle, je te dis à bientôt cher journal !


25 mars 2010 ~
Le grand jour est arrivé, celui de mon départ ! Aujourd'hui, je quitte Hokkaido pour me rendre à Tokyo. J’écris ses lignes durant mon trajet, car je n’aurais pas le temps de te raconter ma journée demain, cher journal.
Ça me fait bizarre de me dire que je quitte le cocon familiale pour vivre en collocation avec une fille que je ne connais pas. Ma mère était un peu trop excitée à l’idée que j’aille à la capitale. Pendant que nous bouclions mes dernières valises, elle n’a pas arrêté de relire sa fameuse liste… Tu sais, cette liste que fournissent nos professeurs avant les voyages scolaires ? Oui, cette même liste ! J’ai parfois l’impression d’être encore une enfant avec elle… Mais bizarrement cela m’a fait sourire, car bientôt, ce genre de chose me deviendra nostalgique. Là-bas, je serais seule et indépendante, elle ne sera plus là pour me rappeler mes oublies fréquents. Merci ma tête de linotte !
Même si ma mère s’est montrée excitée à l’idée que sa fille devienne une adulte, je sais que c’est dur pour elle de voir son enfant quitter le nid. Je l’ai vu pleurer dans les bras de mon père au travers de la vitre, juste avant que le train démarre. Ça m’a donné un pincement au cœur, j’avais envie de la serrer dans mes bras et de faire marche arrière. Mais je me devais d'être forte. Je suis une adulte maintenant et je dois construire mon avenir. Pour cela, j’ai décidé de suivre les traces de mon père en devenant un grand médecin. Même si j’ignore encore dans quelle branche, je souhaite me spécialiser... Peut-être dans la chirurgie, comme mon père. Peut-être dans la recherche et tenter de combattre certaines maladies encore incurables... Seul l’avenir le sait !
Enfin, c'est dans les larmes, en lisant une lettre d’adieu qu’avait écrit et cachée ma mère dans mon bento, que cette journée prit fin.
Adieu Hokkaido, bonjour Tokyo...


28 mai 2010 ~
Je commence à regretter mon choix d’école… Je pensais que les dramas du lycée serait de l'histoire ancienne, mais il semblerait qu'en première année, il soit encore difficile de grandir... Désolée, cher journal, ça fait longtemps que je ne t’ai pas écrit et je le fais pour me plaindre. Mais j’ai besoin de me défouler sur cette feuille blanche que tu me présentes. C’est plus difficile que je ne l’aurais imaginé dans cette école, mais je tiens le coup. J'ai décidé d'abandonner toute conception du mot « vie sociale » quitte à gagner une réputation d'asociale. Heureusement, tout le monde ici semblent penser la même chose. Tous, se consacrent entièrement à leurs études. Mais dire que tout est tout beau, tout rose, serait trop beau ! Contrairement à moi qui suis rentrée ici avec peu de frais de scolarité à payer (grâce à ma bourse), une grande partie des élèves ici sont des filles et fils de personnes riches et célèbres qui ont payé plein pot. Je suis pourtant loin d’être pauvre, mais à côté d’eux c’est pourtant le cas. À cause de cela, je suis devenue leur parfaite cible. Après tout, quoi de mieux de s’en prendre à une personne socialement inférieure pour évacuer le stresse de la journée !
Mais je ne devrais pas me plaindre autant, au-delà de cela cette école est géniale et je suis tout de même parvenue à me faire des amis. Je ne devrais pas faire d’un cas une généralité… De plus, j’ai d’excellents professeurs, certains sont même des anciens médecins très célèbre ! Je devrais donc être heureuse d’être ici, mais comme ses brutes, j’ai moi aussi besoin d’évacuer ce stresse et heureusement, tu es là pour m’aider à le faire…


15 mars 2013 ~
Je ne sais pas par quoi commencer… Je ne t’ai pas écrit depuis le 15 août 2012. Mais l’envie m’est soudainement revenue…
Sais-tu que papa est mort ? J’ai commencé à manquer les cours. J’en avais plus la force… Heureusement, la direction a pris ma situation en considération, j’ai pu suivre les cours à la maison, mais je ne te cache pas que mes notes en ont pris un coup… Je retourne en cour depuis quelques jours, et je reprends mon sérieux d'antan. C’est peut-être pour ça que je me décide à t'écrire aujourd'hui.
Finalement bosser comme un forcené m’aide à ne penser à rien. Mais c’est la politique du Japon après tout, bosser et ne pas penser… Je rigole pour moi-même… Voilà que la mort de mon père provoque chez moi des envies de me rebeller contre les injustices de mon pays.
Tu veux savoir comment est mort papa ? Une maladie l’a tué.
Ironique, n’est-ce pas ?
Lui qui chaque jour sauvait des gens contre diverses maladies, voilà qu'une maladie vient réclamer vengeance en prenant sa vie… Il souffrait de la sclérose en plaque depuis très longtemps, mais jusqu'à il y a peu son état était stable grâce au traitement qu’il prenait. Je t'ai déjà parlé de sa maladie, mais j'ignorais qu'elle s'aggraverait aussi soudainement et aussi rapidement… C'est sûrement dû à son surmenage. Il continuait de travailler et formait des internes alors qu'il était malade. Il ne pouvait plus opérer, c'était trop risqué, mais il continuait à recevoir ses patients. Il semblait tellement bien aller qu'il m'arrivait d'oublier qu'il était malade. Il marchait et n'était pas paralysé grâce au traitement, en revanche il se fatiguait très rapidement.
Puis soudainement le traitement n’a plus fait effet et son corps a commencé à se paralyser. Il n’y avait plus rien à faire, plus aucun traitement ne pouvait le faire à nouveau marcher. Nous pouvions simplement le garder en vie, mais une vie de légume. C’était insupportable à voir… Il continuait de me sourire pour ne pas m’inquiéter. J’étais impuissante, dans l’incapacité de pouvoir l’aider. Je ne sais même pas comment t'exprimer mon ressenti durant ces mois passé à le regarder lentement mourir. Mon père n'a pas supporté cette vie et tomba en dépression. Il ne pouvait à peine parler et seul ses bras pouvaient de temps en temps encore bouger. C’était déjà horrible à vivre pour nous, alors je n’osais même pas imaginer comment cela devait être horrible pour lui. Puis un jour, il se donna la mort. Les réglages de sa perfusion avaient été modifiés. C’est triste de mourir ainsi. Il n'a pas pu nous dire adieu dans une lettre puisqu'il ne pouvait plus écrire. Je n’ai pu lui dire ni au revoir, ni à quel point je l’aime et je ne peux visiter sa tombe que rarement puisqu'elle se trouve à Hokkaido. Pourtant, j’essaie malgré tout de lui rendre visite aussi souvent que possible. Je ne te cache pas être tombée dans la dépression durant ces mois de silence. Mais je suis fatiguée. Je préfère travailler et combattre cette foutue maladie. Je ne dois pas me laisser aller, pas après ce qu'a traversé mon père.
Après tout ce temps à t’avoir ignoré, cher journal, je devrais être plus bavarde avec toi aujourd'hui, mais pardonne-moi, je m'arrête ici, des devoirs m’attendent.


8 juin 2013 ~
J’ai enfin pu rendre visite à mon père. Le temps est magnifique à Hokkaido. L’été est décidément ma saison préférée ! Oui, je sais, ce n'est pas encore l’été, mais pour moi lorsqu'il fait plus de vingt-cinq degré Celsius avec aucun nuage, c’est l’été ! J’ai hâte d’être en vacance et de pouvoir partir à la mer avec ma mère. Nous avons besoin de nous changer les idées depuis la mort de papa.
D'ailleurs, la mort de mon père m’a fait prendre une décision quant à mes choix d’avenir et le domaine médical dans lequel j’aimerai me spécialiser. J’ai décidé d’entrer dans le service de diagnostique afin de déceler les maladies rares et en parallèle mener une thèse sur la sclérose en plaque. J’aimerai contribuer aux recherches d’un traitement définitif contre cette maladie qui a enlevé mon père. Je m’intéresse aussi pas mal à la psychologie depuis peu. Toutefois, devenir psychologue ne m'intéresse pas, aider les gens avec des mots n’est vraiment pas ma tasse de thé, mais j’aime à comprendre comment ils fonctionnent, ainsi je suis pas mal de livre sur le fonctionnement du comportement. Comprendre le langage corporel et le comportement humain est aussi important pour déceler des maladies après tout. Mais je suis encore jeune et seulement étudiante, j’ai toute la vie pour apprendre et me cultivé !
Tu me manques papa, mais grâce à toi je sais maintenant quelle direction prendre.


12 janvier 2016 ~
J’ai eu du mal à me décider pour la date… J’ai l’impression d’évoluer dans un rêve… Ce que je vais te confier aujourd'hui, cher journal, est certainement la chose la plus dingue qui m'est arrivée et encore le mot est faible… Mais il faut que je te le dise afin de m’assurer que tout cela soit bien réel.
Je ne sais même pas par où commencer. Pour résumer : j’ai voyagé dans le temps !
Je t’assure n’avoir pris aucune drogue, bien que j’ai moi-même douté de mon innocence…
Tout a commencé avec ce rêve, ou cette vision, j’ignore de quoi il s’agit exactement. Mon corps a été comme transporté dans une sorte de monde parallèle et je me suis retrouvée face à un homme qui me disait être le dieu de la guerre Bishamonten. J’ai cru d'abord à un simple rêve. Mon corps brillait d’un halo de lumière et l’espace autour de moi ne semblait n’avoir aucune limite, c’était très lumineux, presque aveuglant. Sur l’instant, j’ai ensuite pensé être morte et au paradis. C’est alors que ce dieu m’a expliqué vouloir me confier une mission : celle de changer le temps. Rien que ça !
Tout à coup, j’ai vu le monde se tordre et j’ai senti une pression à l’intérieur de mon crâne comme-ci mon cerveau ingurgité une multitude d’informations en quelques secondes… puis je me suis retrouvée à Kyoto, en 1864 !
Au début, j’ai vraiment pensé qu’il s’agissait d’un rêve. Je portais un joli kimono d’époque aux couleurs mauve et les gens autour de moi portaient ses mêmes tenues d’époque. Pire encore, toutes architectures modernes avaient disparues. Le paysage autour de moi était pareil au tableau d’art de l’ère Edo. Ses tableaux, témoins du passé, me permettaient de comprendre que j’étais belle et bien en 1864. J’ai alors sorti mon journal de ce qui me servait de sac (journal qui était d’ailleurs littéralement métamorphosé), et là surprise ! Tu es devenu vierge ! Plus aucune trace de mon passé et malgré que je tente de t’expliquer ce qu’il m’arrive, ma main refuse d’écrire certains passages….
J’ai peur… Mon corps tremble… J’ignore ce que je dois changer, et je me retrouve seule et désarmée dans un monde que je connais qu’au travers quelques témoignages historiques.
Qu’est-ce que je dois faire ?
C’est peut-être la dernière note que je te confie, ma main refuse d’en écrire la moitié. Je pensais que tu étais mon confident le plus intime, mais même toi, tu peux tomber entre de mauvaises mains. C’est pour cela qu’il m’est impossible de t’écrire, c’est ce dieu qui m’en empêche… Dès maintenant, je ne peux que me confier à mon propre esprit…


PS : Les passages écrit en mauve, sont les passages que sa main n'a pas pu écrire, mais pour comprendre ce qu'elle voulait écrire j'ai tout de même écrit pour vous ^^


IRL

PSEUDO : Naely
ÂGE : 24ans
DÉCOUVERTE DU FORUM : Top site
PRÉSENCE : 6j/7
COMMENTAIRE(S) :
Aucun, j'espère me plaire ici ^^
BONUS DE PA A L'INSCRIPTION ? Aucun
AVEZ-VOUS BIEN SIGNER LE RÈGLEMENT ? Oui


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hanako Kuroyuri
avatar
Messages : 1203
avatar
Métis - Yukimura - Bien-être
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Dim 1 Oct - 19:16

Bienvenue mademoiselle <3 Bon courage pour ta fiche ! J'ai vu que tu n'as pas mis le même pseudo pour ta fiche, tu veux que je change pour Yukino du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 15
avatar
Nouvel Arrivant
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Dim 1 Oct - 19:55

Merci ! ^^
Oui tu peux changer, j'ai discuté avec Chikage à propos de mon perso et de mon intégration en tant qu'étranger, du coup j'ai préféré revoir un peu le tout ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 15
avatar
Nouvel Arrivant
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Mer 4 Oct - 0:17

Je me permet d'écrire un double poste afin de vous prévenir que ma présentation est terminée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chikage Kazama
avatar
Messages : 908
avatar
Oni - Kazama - Leader du Clan
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Mer 4 Oct - 9:45

Hello

Pas de souci pour le double post, ce n'est pas du flood, ça ^^

Donc, je m'occupe de ta fiche o/

1. Date de naissance : 02/11 ==> mettre l'année, stp, pour qu'on suive l'évolution de ton personnage au fur et à mesure que le temps évolue sur le fow. Certes, pour le moment, il évolue doucement, mais sait-on jamais?

Plus que profession = médecin, peux-tu mettre "étudiante en Xème année de médecine" ?

2. Je vais te demander de te relire et de corriger les (trop) nombreuses fautes qui s'y trouvent. Tout le monde fait des fautes, moi la première, et sur FK, on ne cherche pas la perfection. Cependant, ton texte est vraiment constellé de ce qui semble être des fautes d'inattention. A corriger donc, stp.
Notamment "dans l'Hokkaïdo" ^^ ça ne se dit pas comme ça. Grammaticalement, traite Hokkaïdo comme une ville: je vais à Paris, je quitte Paris... et non je vais à la/le Paris :p

3. J'ai un peu du mal avec le caractère de ton personnage. D'un côté, Yukino est décrite comme gentille, curieuse, sociale, et de l'autre, elle est manipulatrice, un peu sournoise, secrète parfois renfermée. Je veux bien qu'elle soit contradictoire (et c'est bien de l'avoir mis dès le départ), mais j'ai tout de même du mal à "voir" comment de tels extrêmes peuvent cohabiter dans un tout harmonieux. Surtout avec Yukino qui reste appréciée.
Par contre, pas de souci avec le trop-plein d'émotions et la difficulté à s'exprimer.

Par contre, il n'y a aucune mention de l'impact de la maladie de son père sur son caractère. Il n'y a pas que la mort du père qui doit la choquer. La sclérose en plaques n'est pas une maladie courante, et son impact sur le quotidien est lourd, tant physique que moral. Il me semble que tu as oublié ce passage.

Du coup, je te propose de ne pas changer ton texte, pour le moment, mais que tu me réexpliques à la suite le caractère ^^" Désolée d'être un boulet, là, mais je suis perplexe.

4. Histoire:
Tout se tient, jusqu'à la décision de faire un double cursus chercheur/psychologue. Ce n'est pas possible ^^ Non seulement tu n'as pas le temps, et ce sont deux domaines très différents. Il va falloir choisir. Cf ma remarque sur la profession : choisir un parcours.
Rien n'empêche de prendre des livres pour se documenter à côté, mais pas de cours majeurs sur un double parcours.

Sinon, l'histoire est bonne.

Juste une question : vas-tu jouer Yukino dès son arrivée en 1863? Ou est-ce que tu vas commencer ses aventures quelques temps après une fois qu'elle aura trouvé travail/logement? Les deux sont possibles, mais si tu prends l'option "quelques temps après", il faut rallonger un peu la préz pour nous dire ce qu'elle est devenue.

A toi de voir.

A tout bientôt pour l'échange puis la validation o/

+++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 15
avatar
Nouvel Arrivant
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Mer 4 Oct - 11:35

Merci pour ton avis, alors pour les fautes je pensais pourtant avoir bien relu, après je suis dyslexique donc il est possible que j'ai sauté certaine chose.

Pour Hokkaido autant pour moi, je pensais qu'il s'agissait d'une sorte de région et que du coup, comme on pourrait dire "le Nord", on pouvait dire "l'Hokkaido".

Pour le caractère, j'avoue détester écrire un caractère car justement un caractère peut très vite évoluer. Par ce que j'entends contradictoire, c'est seulement que Yukino est gentille et douce comme je l'ai dis, la plupart du temps, mais elle peut aimer se montrer parfois rebelle, mais j'ai bien précisé que cela était plutôt rare, c'est plutôt un petit côté piquant de sa personnalité, tu peux être d'ordinaire sympathique et de temps en temps être cassant.  
Mais bon j'avoue avoir extrêmement du mal à écrire un caractère ou même à l'imaginer, car souvent dans mes écrits, la personnalité de mon personnage évolue selon la situation et il peut même arriver que mon propre caractère se fonde dans mon personnage x)
Du coup je me suis chargée de cette partie en dernier à 2 heures du matin avec peu de motivation tant je déteste cette partie de la présentation XD

Edit : J'ai finalement réécris et revu tout son caractère, je pense qu'ainsi c'est plus claire ^^

Pour l'histoire il y a beaucoup de passage que j'ai volontairement mit dans le floue car je pensais éventuellement utiliser ses passages lors de flash back dans des rps. Pour la maladie de son père, cela a eu un impacte puisqu'elle veut justement devenir médecin dans le but de combattre la maladie, après je n'ai pas trop approfondi car je ne voulais pas rendre mon histoire trop longue.

Pour la psychologie j'ai précisé qu'elle s'y intéressait, non qu'elle voulait se lancer la dedans et que au contraire elle aurait détesté devenir psychologue, qu'elle lisait juste des livres à ce sujet car elle aimait comprendre le comportement humain.

Enfin je compte commencer mon premier rp lors de son arrivée à Kyoto ^^

Pour le reste j'ai changé, pour les fautes je vais tenter de relire encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 15
avatar
Nouvel Arrivant
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Jeu 5 Oct - 21:06

Désolée je re double poste ^^'
C'est pour prévenir que j'ai effectué les changements demandés (ou mieux expliqué les choses), et que j'ai également corrigé mes textes (en effet il y avait plein de fautes que j'avais oublié de corriger >< (et il y en a certainement encore) )
J'ai également entièrement réécrite ma description mentale pour la rendre moins compliqué à expliquer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Chikage Kazama
avatar
Messages : 908
avatar
Oni - Kazama - Leader du Clan
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Dim 8 Oct - 9:40

C'est officieux et maintenant, tu es officiellement validée!

Ton personnage a été ajouté au groupe des Elus. Fais-lui porter fièrement ses couleurs!

Dernière étape administrative indispensable : fais enregistrer ton très, très joli avatar (♥️♥️♥️) par ici

Après, sans obligation, tu peux chercher des relations en créant ta fiche de liens ici.
Pour faire une demande RP en créant un sujet ici ou en regardant les demandes des autres, il suffit de cliquer sur les liens.

On gagne des PA en votant sur les top-sites et en postant sur le site, RP et flood, et ils s'utilisent comme expliqué ici.

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff ♥️
Et encore bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 15
avatar
Nouvel Arrivant
MessageSujet: Re: Présentation de Yukino Ichinose   Dim 8 Oct - 12:52

Merci beaucoup !
Je vais de ce pas faire les derniers passages administratifs ! o/
(Et merci pour le compliment <3 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Présentation de Yukino Ichinose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: Administration :: Dossiers de la population :: Gestion des Dossiers :: Dossiers Acceptés-
Sauter vers: