Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum +18 H/Y/Y
Inspiré du jeu Hakuouki
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire

Partagez | 
 

 Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bishamonten
avatar
Messages : 257
avatar
MessageSujet: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Sam 4 Nov - 17:43

Samedi 04 novembre 2017.

Une soirée "à caractère intime" est donnée par Sho Fumada-sensei, un chercheur au sein du département de la recherche des sciences de l’université Hakuouki. Il vient de remporter une bourse d’études de la part du consortium Choshû, pour ses recherches. La chose est étonnante parce que l’université Hakuouki n’est pas connue pour son département des sciences, mais plutôt pour son département de la recherche informatique. Goro Iwasaki, directeur de ce département, était justement un de favoris pour la bourse.

Quoi qu’il en soit, Taro Matsu-sensei, directeur du département de la recherche des sciences, et Akira Yamashita-dono, directeur de l’université, sont très fiers. Ils ont autorisé Fumada à organiser un « pot » au sein des locaux de l’université. Fumada a donc réuni amis et collègues, en une soirée informelle, bien que professionnelle. Sont présents, en autre, son équipe de recherche (équipe A), l’autre équipe de recherche du département, menée par Mlle Chiko Suzuki, deux journalistes spécialisés représentants des média d’importance et enfin, une chercheuse étrangère qui recherche un partenaire pour un projet.

A un moment donné, Havard University fait savoir qu’elle voudrait un entretien téléphonique avec Fumada. Matsu lui donne la clé de son appartement de fonction, au 2ème étage du bâtiment, pour qu’il utilise son matériel de visio-conférence personnel, afin d’avoir plus de tranquillité. En effet, le bureau 3, équipé d’une visio, est juste à côté de la soirée.

A un moment, le courant saute dans tout le bâtiment, et les portes sécurisées se verrouillent. En effet, les recherches pouvant être sensibles, sans parler des matériaux entreposés dans les laboratoires, la sécurité est au top de la technologie sur ce bâtiment, qui a servi de test pour le reste de l’université. Goro Iwasaki assure qu’il s’agit d’un bug mineur et contacte les équipes nécessaires pour rétablir la situation. Bien que bloqués, les convives continuent leur petit événement social. Le temps passe et la soirée se déroule avec animation.

Pourtant Fumada ne descend pas. Matsu va voir ce qu’il se passe et découvre, avec horreur, le corps sans vie de Fumada-sensei au sol. Le coupe-papier, généralement posé sur le bureau, est envoyé profondément dans son cœur.
Il y a donc crime. Vu que ça fait 4h que personne n’a pu entrer ou sortir, ça veut dire que le meurtrier est parmi les invités...

Plan du bâtiment:
 

PNJ présents :
- Akira Yamashita (m) : directeur de l’université
- Taro Matsu-sensei (m) : directeur du département des sciences

- Sho Fumada-sensei (m) : professeur-chercheur en sciences (mort), chef de l’équipe A
- Ryo Tamura (m) : chercheur, adjoint de Fumada
- Etsuko Takagi (f) : étudiante en doctorat, assistante de Fumada

- Chiko Suzuki (f) : professeur-chercheur en sciences, chef de l’équipe B
- Rira Murakami (f) : chercheur, adjointe de Suzuki
- Ageo Nutamo (m) : chercheur

- Goro Iwasaki (m) : directeur du département « informatique », rival de Fumada pour l’obtention d’une bourse de recherche. Il est venu féliciter l'heureux et surprenant (et surpris) gagnant, car il est "sport".

- Elisa Walters (f) : professeur d’anglais, et interprète pour la soirée
- Tsubasa Amedo (m) : journaliste de « Science Japan »
- John McFarren (m) : journaliste de « Research Journal », la revue N°1 sur les chercheurs
- Katarina (Kat) Dimarino (f) : chercheuse de l’université d’Oxford, envoyée pour peut-être nouer un partenariat avec l’université Hakuouki.

- Nobu (m), Yaru (m) et Tomoko (f) : serveurs pour le buffet, jeunes étudiants en sciences (petit boulot).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feodal-kyoto.forumgratuit.org
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 32
avatar
Elu
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Dim 5 Nov - 10:38

Yukino, discutant avec Rira, avant de quitter la salle de réunion pour aller dans le hall d'entrée au rez-de-chaussé avec Rira

○ Dialogue : Gras
○ Pensées : Gras et Italique

.:: Dans la salle de réunion du département des sciences, Fumada-sensei, mon professeur de science, organise un pot pour célébrer l'obtention de sa bourse d'études pour ses recherches. En tant qu'élève, je suis donc de la partie. Après mettre soigneusement préparée pour l'occasion, j'entre dans la salle de réunion et suis agréablement surprise par le nombre d'invités, je remarque même, au fond de la salle, des journalistes de célèbres magasines. Je m'assure de féliciter mon professeur, fière de lui, puis salue les autres invités. La fête bat son plein quand soudain le courant saute verrouillant toutes les portes permettant de sortir du bâtiment. Toutefois, un générateur de secours se met en route nous permettant de garder la lumière, pendant que Goro Iwasaki, directeur du département informatique et son équipe, s'occupent de rétablir la situation. En compagnie de ma grande amie et senpai Rira Murakami, je continue de boire et de manger sans me soucier de la situation. Malheureusement un drame se produit, après quatre heures de fête, Taro Matsu, directeur du département des sciences, entre dans la salle, affolé, annonçant la mort de Fumada-sensei.
Je pense d'abord à une blague de mauvais goût, mais son affolement semble malheureusement très sérieux… Un brouhaha sans nom résonne dans la pièce lorsqu'une personne annonce que toutes les portes sont verrouillées et que le coupable est donc parmi nous.

.:: Avalant un sanglot pour la mort de mon professeur préféré, je me ressaisis déterminer à enquêter sur sa mort. Je lève les yeux en direction de la foule. Iwasaki, partis pour rétablir le courant, est toujours absent. Est-ce que cette coupure de courant serait tout un coup monté pour tuer Fumada ? Mais pour quelle raison ?

▬ Rira-senpai, j'ai l'impression que la situation va dégénérer, dis-je en regardant la foule qui commençait déjà à se méfier de tout le monde, je pense que nous devrions sortir d'ici afin d'essayer d'éclairer la situation.

.:: Approuvant mon idée, Rira et moi sortons de la salle de réunion pour nous diriger vers le hall d’entrée du rez-de-chaussé.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sen Gozen
avatar
Messages : 105
avatar
Oni
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Dim 5 Nov - 21:28

Sen balayait la salle des yeux, regardant chaque personne présente, essayant de retenir les noms quand ils lui sont présentés. Elle qui a l'origine était venue là pour avoir une lettre de recommandation de la part de Fumada sensei, la voilà a recevoir les salutations de quasi tous les adultes présent, que c'est barbant. Mais bon, quand on est la fille d'un des principaux donateur du département des sciences, on se tait et on subit ce genre de conventions avec un grand sourire et une patience à toute épreuve.

A ses cotés, Ryo Tamura, un ami de son père qu'elle a croisé plusieurs fois chez elle pour des repas professionnel, tellement qu'elle a du participer à certains. Parfois, elle se demande si son père n'essaye pas de le caser avec lui, en arguant qu'il avait un grand potentiel et tout le bla bla qui va avec. Elle regarde l'homme à ses cotés qui l'emmène vers le professeur Fumada, la jeune femme s'inclinant devant lui avant de le féliciter au nom de son père. Ils parlent ensuite de la raison de la venue de l'adolescente, le professeur lui promettant de lui remettre la lettre de recommandation tant convoitée après la soirée. Elle est ravie, bien que ses notes soient excellentes, une lettre de recommandation ne peux jamais faire de mal à etre mise dans un dossier d'inscription dans une prestigieuse université.

alors qu'elle discutait avec Ryo, blackout, il n'y a plus de courant. Le générateur de secours s'enclenche pendant que l'un des convive appelle les personnel de maintenance. Elle regarde de nouveau autour d'elle, notant l'absence de Fumada Sensei. Matsu sensei part le chercher, revenant quelques minutes après, pâle comme un linge, leur annonçant la mort de Fumada. Sen ne sait pas comment réagir, déboussolée par la tournure des évènements, il y avait un mort et sa lettre de recommandation lui passes sous le nez.


- Tamura-san... qui aurait pu en vouloir à Fumada sensei à ce point ?

Elle soupire, mais préfère rester dans la salle ou se soulève déjà moult murmures emplis de suspicion. Elle doit enquêter là dessus, il le faut, elle doit prouver qu'elle n'est pas l'assassin, chose qu'elle sait très bien ne pas être, mais c'est surtout l'innocence de Ryo qu'elle doit prouver, s'il venait à être le meurtrier sa famille devrait subir une très grande honte. Elle n'est pas Columbo, mais elle va faire du mieux qu'elle peut. Elle se dirige vers Masu sensei, lui demandant l’autorisation d'aller voir le corps, demandant qu'on lui apporte aussi des gants en latex, on sait jamais, si elle touche quelque chose, elle n'aimerait pas qu'on se serve de ses empreintes pour l'incriminer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taïga Kazama
avatar
Messages : 140
avatar
Elu
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Lun 6 Nov - 22:16

Ce fut la coupure de courant qui réveilla Taïga : le bruit des appareils qui s'arrêtent, puis qui redémarrent grâce au générateur de secours, ainsi que les portes de sécurité qui se ferment, tout ça n'est pas bon pour le sommeil d'un homme. Mais sans doute n'aurait-il pas du dormir dans un endroit pareil après tout. Il balaya du regard la salle de réunion du rez-de-chaussée, bien installé sur le canapé qui l'avait accueilli tout à l'heure. Ou tout du moins, qui les avait accueillis, même s'il semblait seul désormais. Soit, pensa-t-il en laissant retomber sa tête sur l'accoudoir, c'était compréhensible. Après leur partie de jambes en l'air improvisée, il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'elle décide de ne pas s'éterniser à ses côtés : ce genre de soirée, c'était bon pour faire jaser. Qu'importe, il aurait tout le temps de voir cette Rira plus tard.

Lentement, peu pressé de retrouver cette fête à laquelle il ne s'amusait qu'à moitié, il se rhabilla. S'il était ici, c'était uniquement pour faire plaisir à son vieux professeur. Et aussi parce qu'une partie de lui était fier qu'il ait été invité pour commémorer son succès. Taïga n'aimait pas grand monde, mais le vieux Fumada-sensei, c'était autre chose. Un grand homme, qui l'avait beaucoup aidé quand il s'était agit de commencer à enseigner. Le genre d'homme qui vient en aide aux autres.

Il ne savait pas combien de temps il avait mis à remettre ses vêtements, hormis qu'il était bien supérieur à ce qui était normalement nécessaire à une telle action, mais lorsqu'il eut fini, il entendit une violente clameur s'élever quelque part au dessus de lui, là où la fête avait lieu. Se demandant si cela avait quelque chose à voir avec la coupure de courant, il retourna vers la fête, cherchant des yeux quelqu'un pouvant lui expliquer ce qui se passait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bishamonten
avatar
Messages : 257
avatar
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Mer 8 Nov - 21:34

Rira suit Yukino. Elle est blanche comme un linge et tremble comme une feuille. La nouvelle la bouleverse. Entre deux bredouillements, elle arrive à te faire comprendre qu’elle appréciait Fumada, bien que leurs deux équipes soient en concurrence au sein du département. Elle se lamente sur cet horrible accident.
- « ça ne peut pas être un meurtre. Ce n’est pas un meurtre. » répète-t-elle en se tordant les mains.

Tamura est tout aussi sous le choc, mais tient mieux la route. Il faut dire qu’il n’était pas si proche de Fumada. Certes, il était son assistant, mais ils n’avaient pas d’atome crochu au-delà du travail.
- « Franchement ? Aucune idée. Jusqu’à tout récemment, il n’était rien. Juste un professeur, aux programmes de recherches pas très brillants. Notre équipe a durement bossé sur notre thèse, et j’avoue que je suis très content de notre réussite. Cependant... ces recherches, il n’y a pas vraiment mis le nez. C’est Etsuko et moi qui avons fait la majeure partie du boulot. Il a eu l’idée, je le concède, mais la pratique.. Donc, lui connaître des ennemis... surtout dans ce groupe. … » Il a une moue sceptique. « Iwasaki pourrait lui en vouloir, mais le type n’a rien d’un tueur... à part un tuer de bugs. » Il rigole un peu jaune de sa propre blague, tentant de détendre un peu l’atmosphère, mais même lui n’y croit pas.

Un autre qui ne croit pas Sen, c’est Matsu-sensei. Le directeur regarde la lycéenne avec effarement.
- « Je ne sais pas qui vous êtes, mais vous allez retourner vous asseoir très gentiment à votre place. Et plus de champagne pour vous. Examiner le corps... Vous n’êtes pas médecin, que je sache... » Il se détourne en grommelant contre les jeunes et pire encore, les riches jeunes. La plaie de l’humanité.

Le hasard fait que Rira et Taïga ne se croisent pas ni ne se voient alors que la première descend et le second remonte. Par contre, trouver une personne qui arrive à parler de façon cohérente est plus compliquée. Alors que la nouvelle se répand, les gens ont le temps de comprendre les tenants et les aboutissants de la chose, et donc qu’il y a un tueur parmi eux.
Et forcément, à poser des questions quand tout le monde est censé être au courant...
- « Et vous étiez où, vous ? Pourquoi on ne vous a pas vu récemment ? A mon avis, c’est vous, le tueur !!! » piailla Elisa Walters. Et forcément, les humains étant des moutons, l’idée sembla vraiment convaincante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feodal-kyoto.forumgratuit.org
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 32
avatar
Elu
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Jeu 9 Nov - 13:25

Yukino, dans le hall interrogeant Rira, elle propose à Rira de venir au deuxième étage

○ Dialogue : Gras
○ Pensées : Gras et Italique

.:: Je suis un peu surprise de voir mon amie aussi choquée par la mort de mon professeur alors qu'elle l'accusait presque de tricherie il y a peu. Toutefois, soupçonner Rira est hors de question. Ce n'est certainement pas le moment de sombrer dans la paranoïa au moindre comportement suspect. Soit c'est une fille fortement sensible soit une belle hypocrite. Mais quoi qu'il en soit, elle reste avant toute chose mon amie et je lui fais confiance. Néanmoins, s'il se trouve qu'elle est en effet la coupable, je lui demanderai d'abord des explications et s'il s'agit en fin de compte d'un simple accident, je l'aiderai… Je suis ce genre d'amie fidèle… Enfin bon, inutile de penser à tout cela ! Le coupable peut-être n'importe qui ! Tandis que j'essaie de calmer Rira, mon regard se lève sur les escaliers que nous venions de descendre. Je ne veux même pas imaginer l'ambiance qui règne là haut, dans la salle de réunion… J'ai bien fait de partir ici avec Rira.

▬ Dis-moi Rira-senpai… Tu as vu quelque chose de bizarre toi ? Où quelqu'un se comportait bizarrement durant la soirée ? On devrait peut-être monter au deuxième étage et voir si on trouve quelque chose de bizarre sur le chemin ?

.:: J'interroge ma senpai susceptible de me donner des informations. Elle n'était pas restée avec moi durant toute la fête, je l'avais même perdue de vu un moment, maintenant que j'y repense… Peut-être a-t-elle pu voir quelque chose ? J'espère qu'elle acceptera de me suivre, toutefois si elle ne veut pas j'irai toute seule.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sen Gozen
avatar
Messages : 105
avatar
Oni
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Dim 12 Nov - 10:15

- Merci de m'avoir dit la vérité, Tamura-San, tu es au courant que tu me dit de manière détournée que tu es un des suspect potentiel avec un mobile ?

bon en même temps, c'est elle qui lui a posé la question, et quelques part, elle est franchement ravie qu'il ne lui ai pas menti au sujet. Pauvre Fumada sensei, au final il avait des "ennemis" dans sa propre team et vu le peu de travail que le professeur a accomplit, vu ce qu'elle vient d'entendre de la part de Tamura san.

- Oh, tant que j'y pense, quand ceci sera fini, je serais ravie de parler avec vous du projet que mon père a pour notre avenir à tout deux...

En revanche, elle hausse un sourcil quand Matsuo sensei lui refuse l'accès à la scène du crime en arguant qu'il ne sait pas qui elle est. Oh elle ne va pas se démonter, elle veut enquêter et elle le fera, que ça plaise au professeur ou non. Il dit ne pas savoir qui elle est ? elle va lui faire une bonne piqure de rappel à ce sujet.

- Matsuo Sensei... dites moi, que préférez vous ? vous obstiner à ne pas vouloir me laisser entrer et ainsi voir les donations de la famille Gozen baisser voir disparaitre... ou me laisser aller jeter un coup d'oeil et voir les donations augmenter ? Ou peut être pire, je peux aussi dire à la police quand elle viendra que vous avez servi de l'alcool à une mineure ? Déjà que la réputation du département va en prendre un coup, mais la votre aussi, Matsuo sensei

Dit elle en lui faisant un plus beau sourire, un sourire d'une innocence désarmante alors qu'elle vient bien de proférer des menaces, non pas sur l’intégrité physique de l'homme, mais sur quelque chose qui fait plus mal que la mort là bas : toucher à la réputation. Gosse de riche hein, fallait se douter qu'elle utilise ce stratagème pour essayer d'avoir ce qu'elle veut. De plus, comme elle est mineure, elle n'a carburé qu'au jus de fruit, non mais oh ! Elle allait rajouter quelque chose mais une accusation lancée par une femme l'en empêche, la faisant se retourner pour regarder dans cette direction.

- Walters sensei, c'est bien ça ? Vous avez des preuves de ce que vous avancez ou vous accusez comme ça au pif histoire de créer une grande discorde entre chaque personne présente ? Tous ici sommes supect, VOUS y compris ? M'est d'avis que vous êtes la coupable à accuser quelqu’un aussi facilement sans aucune preuve à fournir

Rajouta la jeune femme d'un ton assez sarcastique, oh elle ne l'accuse pas directement, disons plutôt qu'elle la trolle en beauté pour qu'elle comprenne ce que ça fait de déclencher la suspicions sur base de fausse accusations. Énervée la petite ? si peu, si peu. Entre sa lettre de recommandation qui lui passe sous le nez parce que Fumada a rien trouvé de mieux a faire que se faire tuer ce soir, le fait que Matsuo San refuse de la laisser enquêter -ce qui est légitime quand même, elle le sait- et l'autre greluche qui commence à accuser à tout va, Sen va vite craquer et lyncher verbalement tout ce petit monde.

- Nous devons rester calmes, s'il vous plait, nous accuser les uns les autres ne va pas nous servir a découvrir qui a fait ça

Elle regarde chaque personne présentes, haussant un sourcil en comptant le nombre de convives

- Tiens, il manque des personnes...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taïga Kazama
avatar
Messages : 140
avatar
Elu
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Dim 12 Nov - 17:05

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il se retrouva confronté au chaos le plus total lorsqu'il revint à l'étage. Tout le monde s'agitait plus ou moins, et les plus calmes se trouvaient en petits groupes et voguaient d'un coin à l'autre de la pièce comme des électrons. Les plus agités, eux, criaient et paniquaient, tant et si bien qu'il fut impossible pour le jeune professeur d'obtenir une réponse claire et concise. La plupart d'entre eux ne semblait même pas avoir remarqué sa présence. Quant à ceux pour qui c'était le cas... Disons qu'il n'était pas accueilli les bras ouverts, et en guise d'explications, on lui jetait au visage une accusation de... Meurtre?

"Qu'est-ce que tu me veux la vieille? Grogna-t-il d'un air agacé, soucieux de blesser son interlocutrice qui n'était pas si vieille que ça. J'étais parti dormir en bas pour éviter la compagnie d'emmerdeurs comme vous, alors on se calme."

Il grinça des dents. Fumada-sensei n'aurait pas aimé qu'il soit impoli avec ses invités. Ca lui avait échappé, mais cette femme lui avait tout de même sauté à la gorge ! Un petit écart serait vite pardonné. D'ailleurs, où était-il? Se pourrait-il que...?

Maintenant qu'il y réfléchissait, le nom de son professeur semblait être sur toutes les lèvres. Et l'autre harpie venait de l'accuser d'être un tueur. Non... Ce n'était pas possible?

"Il y a eu un mort? Demanda-t-il, toujours agressif. C'est bien ça, j'ai bien compris? Qui ça? Pas Fumada-sensei quand même? Où est-ce qu'il est? Laissez moi aller voir!"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bishamonten
avatar
Messages : 257
avatar
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Lun 20 Nov - 22:24


Rira n’aime peut-être pas Fumada, elle est peut-être jalouse de son succès, mais ce n’est pas pour autant qu’elle souhaite sa mort. Après tout, elle le voyait tous les jours, de l’autre côté du building. Et surtout, si quelqu’un avait tué Fumada, c’était quelqu’un avec lequel elle avait des contacts réguliers. Quelque soit la raison du meurtre, Rira ne se sent pas en sécurité.
- « Tu rigoles ? Qu’est-ce que j’irais faire là haut ? Tu as envie de voir Fumada, dans cet état ? » piaille-t-elle, en passant par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Elle est dégoûtée, et te regarde comme si tu as une seconde tête. « Non, je n’ai rien vu de particulier... j’ai... j’ai été absente à un moment, j’ai fait visiter les labo au grand blond, Kazama. »

[HRP : tu peux monter au second, mais selon ce que tu fais, tu seras peut-être contrainte dans tes mouvements.]

- « Pourquoi aurais-je tué Fumada-sensei ? Je fais partie de son équipe, donc son succès est le mien. Je suis nommé sur ses recherches, je vais toucher une prime, et je peux prétendre à mener mes propres projets. S’il y a bien une personne à qui le crime ne profite pas, c’est moi. » Il hausse les épaules, très peu inquiété par la situation. Mais s’il dit vrai, alors il n’a pas à s’inquiéter : il ne restera pas longtemps parmi la foule où un assassin se cache.

Matsuo-sensei, c’est une autre histoire. S’il est affolé par la tournure des événements, il est bien décidé à garder la main mise sur la situation. C’est son département, son chercheur. Il est bien décidé à ne pas perdre la face.
- « Ah oui ? Et que pensera la police, quand je devrais dire que j’ai laissé une mineur sans la moindre compétence contaminer une scène de crime ? Quant aux donations de votre père, je pense que ce chantage est indigne de votre famille. Et oui, je vous ai laissé boire un peu de champagne car je vous considérai comme étant une jeune adulte mature, mais si vous vous obstinez à vous conduire comme une enfant, vous serez traitée comme telle. Si vous ne faites pas preuve de modération, vous me contraindrez à prendre des mesures en ce sens. J’ai autre chose à gérer que vos caprices. Si vous voulez aider, il y a bien d’autres moyens. »

Et insulter une éminente professeur d’anglais n’est pas forcément ce qu’il avait en tête, mais c’est ce que Sen fait. Walters fait la grimace, mais comme Matsuo-sensei ne s’en laisse pas compter, elle reprend du poil de la bête.
- « Mais bien sûr, vous êtes un exemple de bonne conduite, avec votre obstination morbide pour aller examiner un corps. Aucun respect, ni envers la victime, ni envers vos aînés. Vous êtes autant coupable que nous, si on en croit vos paroles. Alors, veuillez tempérer votre ton envers moi. Quand à vous... où étiez-vous ? » Elle se tourne vers Taïga et elle n’est pas la seule à vouloir des réponses. « Comment osez-vous ? Je trouve que ces deux jeunes gens sont particulièrement hargneux. M’est d’avis qu’ils ont quelque chose à cacher. Je ne manquerai pas d’en faire part à la Police, et là, vous pourrez prendre le ton qui vous plaira, l’un comme l’autre. On verra qui aura le dernier mot, à ce moment. » Elle pointe le nez en hauteur, hautaine. Elle n’a rien à se reprocher, elle a été dans cette salle toute la soirée. N’importe qui peut en témoigner.

Matsuo prend note des absences et fronce les sourcils.
- « Non, non. Ça ne va pas. Tout le monde reste ici, au premier étage, en attendant que les portes se rouvrent et que la Police arrive. Je ne veux pas avoir des personnes qui se baladent partout. Surtout qu’il y a des produits dangereux au rez-de-chaussée, et des données confidentielles. » Il se retourne vers Taïga, qu’il dévisage à la fois sévèrement et tristement. « Fumada-sensei est mort, en effet. Les circonstances sont... étranges pour le moins. Et non, vous ne le verrez pas, car la scène doit rester propre, pour quand la Police arrivera. Vous n’avez aucune compétence particulière, donc au mieux, tentez de voir ce qui coince avec les portes. Je crois que Iwasaki tente de faire une... manipulation, pour forcer les portes à s’ouvrir. Vous êtes un mathématicien non ? Vous devriez savoir comment l’assister. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feodal-kyoto.forumgratuit.org
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 32
avatar
Elu
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Mar 21 Nov - 13:08

Yukino dans la salle de séjour du deuxième étage

○ Dialogue : Gras
○ Pensées : Gras et Italique

.:: Je suis montée au deuxième étage suite aux révélations peu constructives de Rira-senpai. Cette dernière n'avait pas souhaité me suivre, je suis donc montée seule sans rien ajouter. Il m'est difficile d'imaginer que son inquiétude soit une comédie, elle me semblait réellement troublé tout à l'heure. Elle semblait même choquée lorsque j'ai déclaré vouloir inspecter la scène de crime. J'espère qu'elle ne me suspecte pas à cause de ça. Évidemment que je n'ai aucune envie de voir le corps sans vie de mon professeur et je sais qu'il serait plus sage d'attendre l'arrivée de la police mais quelque chose dans cette histoire ne colle pas et j'ai besoin de voir ça de mes propres yeux. Toutefois, je décide de m'arrêter un instant dans le couloir pour réfléchir et me poser les bonnes questions. Pendant un instant j'ai suspecté ce fameux Kazama dont Rira m'avait parlé en bas. Pourquoi vouloir visiter les locaux ? Mais ça ne colle pas. S'il voulait tuer Fumada-sensei il aurait élaboré son meurtre bien à l'avance, il n'aurait pas demandé une visite des lieux à la dernière minute. Et maintenant que j'y pense, il est vrai que j'ai vu Rira s'absenter environ une heure avant de revenir à la salle de réunion… les cheveux en pagaille…. Une visite, hein… ricanais-je. Elle avait surtout tiré son coup !

.:: Je me lève décidé à regarder la scène de crime, mais je ne dois pas ruiner les preuves possiblement existantes sur la scène de crime pour quand la police arrivera et surtout je ne dois pas poser mes propres empreintes sur cette dernière. Si je me souviens bien il y a une salle de séjour sur ma droite avec une cuisine, je devrais trouver des gants en latex qui m'éviteront de poser mes empruntes partout. Ainsi j'entre dans la salle de séjour et trouve dans une armoire des gants en latex que j'enfile. J'en profite par la même occasion pour inspecter les lieux à la recherche d'un quelconque signe étrange et me pose par la même occasion diverses questions.

▬ Si j'étais un assassin, il est clair que je voudrais tuer Fumada-sensei à cause de cette bourse, mais… et s'il s'agissait d'un simple accident ? Le coupable s'est peut-être disputé avec Fumasa-sensei, et le coup serait parti sans l'intention de le tuer ? C'est peut-être une possibilité, mais… si ce n'est pas le cas… Pourquoi nous enfermer ici ? Il est clair qu'une fois que la police arrivera elle va nous interroger chacun notre tour, car le coupable ne peut-être que parmi nous, et avec les preuves et empreintes qu'elle trouvera sur la scène du crime elle finira par trouver le coupable, c'est certain, alors pourquoi prendre un tel risque ?

.:: Soudain mes jambes se mirent à trembler à cause de l’hypothèse sensée qui venait de traverser mon esprit.

▬ Oh non... Je pense que Fumada-sensei ne sera pas la seule victime ce soir ! Je suis presque persuadée que le meurtrier va encore frapper afin de semer le chaos dans nos esprits. Si j'étais l'assassin, j'essaierai d'embrouiller les esprits de chaque inviter dans le but que tout le monde se suspectent. Ainsi à cause de la peur, il est fort possible que tout le monde se mettent à s'entretuer et alors quand la police arrivera il lui sera difficile de trouver le coupable. Le véritable assassin, lui, s'il joue bien son jeu, sera l'un des seuls survivants, et il dira alors à la police : tout le monde a commencé à se suspecter et c'est rapidement devenu un bain de sang… Et par la même occasion, il va brouiller les pistes du premier meurtre… Il faut vraiment que j'entre dans le bureau et que j'inspecte la scène pour savoir s'il s'agit d'un accident ou d'un meurtre !

.:: Néanmoins, si ma théorie est correcte, ici, seule, je suis à la fois en sécurité et en danger. Peut-être est-il plus sage de me cacher jusqu'à l'arrivée de la police, mais alors je serais à le suspect numéro 1… Non, je dois d'abord inspecter la scène et si c'est bien ce que je pense, il me faudra prévenir tout le monde. Les prévenir de rester calme et de rester dans la salle de réunion jusqu'à l'arrivée de la police…

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taïga Kazama
avatar
Messages : 140
avatar
Elu
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Mer 22 Nov - 16:24

Fumada-sensei... Mort? Taïga vacilla légèrement en entendant la nouvelle, l'encaissant plus mal qu'il ne l'aurait cru. C'était si soudain. Le soir de son grand triomphe... Et ce n'était sans doute pas pour rien, lui souffla son esprit logique formé par les sciences, formé par Fumada-sensei. Quand bien même Matsuo lui avait parlé de "circonstances étranges", il était relativement évident qu'il s'agissait d'un meurtre, ou que beaucoup de choses y laissaient penser, il n'y avait qu'à en juger par les réactions de tout un chacun, notamment par celle de Mme Walters à qui il se contenta d'adressa un geste de la main grossier en guise de réponse. Tout le monde semblait convaincu qu'il y avait un tueur, et qu'il était parmi eux, cela signifiait donc que Fumada-sensei avait été tué après la fermeture des portes.

Il promena ainsi son regard sur l'assemblée, réalisant à quel point il était facile de virer à la paranoïa. Parmi les visages qui se trouvaient sous ses yeux, l'un d'entre eux avait tué son ancien professeur. Cela pouvait être n'importe qui, depuis la vieille hystérique soucieuse d'accuser tout ce qui bouge, à Matsuo lui même qui semblait bien décidé à devenir la voix de la raison, en passant par n'importe lequel des inconnus qui papillonnaient un peu partout. Il y avait une étudiante assez jeune, par exemple, qui semblait très intéressée par le cadavre, ou même Rira, qui n'était pas éternellement restée avec lui.

Mais ce qui était certain, c'est qu'on ne le laisserait pas aller regarder la scène du crime. Il n'était qu'un jeune professeur de mathématiques, et n'avait ni l'influence ni les compétences nécessaires pour qu'on daigne le laisser passer. Et s'y faufiler serait une mauvaise idée... Pour l'instant tout du moins. Cela étant dit, avoir les portes fermées était un avantage certain : peu importait ce que le meurtrier avait en tête, il ne pouvait pas quitter les lieux. Quand bien même il se cachait quelque part, il était forcément en ces lieux. Alors fallait-il vraiment les ouvrir tout de suite? Il n'était pas question de voler le travail de la Police, mais il y avait peut-être un juste milieu.

"Je suis mathématicien, pas informaticien. Ni magicien ailleurs. Même si je sais comment fonctionne le cryptage des données d'une telle porte, je pourrais bien mettre des heures à écrire un code qui puisse en venir à bout. Et surtout... Avons-nous vraiment besoin d'ouvrir les portes tout de suite? Tout le monde est bloqué ici après tout : on pourrait en profiter pour demander à tout le monde de vider ses poches. L'arme du crime - s'il y en a une - est forcément encore ici, non?"

Convaincre n'était pas le fort de Taïga, il le savait, aussi décida-t-il d'aller dans la direction de Matsuo pour le moment, afin de le mettre dans de bonnes dispositions.

"Je vais aller voir cet Iwasaki et nous allons commencer à réfléchir à une solution. Il est dans le hall d'entrée? Mais pensez un peu à ce que je vous ai dit, de votre côté. S'il vous plaît."

Et ainsi, il alla à la rencontre de l'homme sensé les aider à sortir de cette prison.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bishamonten
avatar
Messages : 257
avatar
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Lun 27 Nov - 21:45


L’appartement de fonction de Matsu-sensei est à son image : assez impersonnel, avec un recherche du bon goût trop parfaite pour être crédible. Chaque objet de décoration, chaque meuble, est joli, voire même beau, et placé selon un angle précis, pour mettre en valeur ses caractéristiques, mais tout cela manque d’âme. C’est comme déambuler dans un musée : c’est bien pour une visite, mais pas pour y habiter.
Ceci dit, Yukino n’est pas là pour disséquer la vie personnelle du directement du département – ou son absence de. Elle est là pour Fumada, donc le corps se trouve dans le bureau, là où il s’était éclipsé pour passer une interview en visio-conférence. Il n’y avait que Matsu qui avait vu le corps, puisqu’il était monté chez lui se rencarder sur la longue absence de son collègue. C’est lui qui avait annoncé la mort, et donc l’assassinat.
Du coup, il n’y a pas à tergiverser. On est enquêteur du dimanche ou on ne l’est pas.

Matsu secoue la tête.
- « Il est important que la Police arrive. Tous les films et les livres de suspense mettant en scène une situation en vase clos ne peuvent pas se tromper. La situation est explosive, et au plus tôt une autorité compétente est là, au mieux ça sera pour tout le monde. » Et s’il avouait ne pas être l’homme de la situation, ce n’est pas de la fausse modestie. Tout égocentrique et pathétiquement conforme à une ambition culturelle qu’il est, Matsu n’en est pas moins intelligent. Il sait qu’il est sur une poudrière explosive. « L’arme du crime est déjà trouvée, elle est... avec Fumada-san. » Hors de question pour lui de dire que son estimé collègue avait été trouvé avec son coupe-papier enfoncé dans le cœur. Merci bien.

Iwasaki-san est au rez-de-chaussée, près de la porte d’entrée. Il a démonté une partie du mur pour accéder au panneau de contrôle et brancher deux ordinateurs portables avec les moyens du bord. Des lignes et des chiffres défilent sur les écrans selon ce qu’il tapote, l’air concentré. Clairement, il est contrarié. Ce bug est déjà un échec du protocole qu’il a aidé à créer, mais être incapable de fixer le problème l’enrage encore plus.
- « Oui ? Qu’est-ce que c’est ? Je n’ai pas de temps avec les idioties de Matsu-sensei. A croire qu’il a fait exprès que les portes se bloquent, pour que je passe pour un incompétent complet. Comme si l’échec à la bourse ne suffisait pas. » lâche-t-il, mi-figue, mi-raisin. Difficile de dire s’il plaisante, ou s’il y a une part de vérité, grosse ou pas, dans cette amertume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feodal-kyoto.forumgratuit.org
Yukino Ichinose
avatar
Messages : 32
avatar
Elu
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Mar 28 Nov - 22:07

Yukino dans le bureau de Fumada

○ Dialogue : Gras
○ Pensées : Gras et Italique

.:: C'est ainsi que je quitte la salle de séjour afin de me rendre dans le bureau de Fumada-sensei. Fort heureusement, personne ne semblait avoir eu la même idée que moi, tout le monde devait être encore à la fête à se montrer du doigt sur qui pouvait être le coupable. Je ne serai même pas étonnée qu'on me suspecte si je redescendais maintenant… Toutefois, je dois me méfier du silence qui régnait actuellement en ces lieux... Le meurtrier pouvait se trouver dans les appartements de Fumada-sensei, tapis dans l'ombre, après tout… Bien que je joue les enquêtrices courageuses -ou inconscientes- j'en suis pas moins effrayé par la situation. Mes jambes tremblante trahissant mon calme apparent en est la preuve.

.:: Prenant mon courage à deux mains, j'ouvre la porte du bureau. Une odeur nauséabonde vient alors chatouiller mes narines bien sensible. Une odeur similaire à celle du fer mélangeait à une odeur de renfermer. J'avance prudemment sur la pointe de pieds comme-ci le mort gisant à terre se réveillerait si je faisais le moindre bruit. C'est idiot, mais instinctif. Une envie de vomir me monte à la gorge à la vue du cadavre. J'ai pourtant déjà vu des morts au cours de mes stages aux urgences, des morts dans de plus terrible état que celui-là d'ailleurs, mais le fait qu'il s'agit là d'une connaissance, pire, du professeur qui m'a tant appris, rend le spectacle plus difficile à regarder. Je sais que c'est pour le bien de l'enquête, mais c'est insupportable de savoir les invités en train de se disputer en bas pendant qu'on laissait le corps de ce pauvre homme se vider de son sang dans son bureau. Je m'accroupis à ses côtés et laisse échapper une larme que je ne pouvais retenir plus longtemps.

▬ Mais qui a pu vous faire ça, sensei…

.:: Mes yeux se posent sur l'arme du crime qui est un coupe papier. Il se trouvait encore planté dans la poitrine de Fumada. Portant de nouveau mon regard sur mon professeur, je remarque que ses yeux sont encore ouverts. Matsu-sensei ne les avaient pas fermés, sans doute trop effrayé et ne s'attendant pas à trouver le corps sans vie de son collègue. Je devrais éviter de toucher ainsi au cadavre, mais c'est pour moi une forme de respect, et aussi parce que je ne peux plus supporter son regard vide sur moi, ainsi je tends la main et la glisse sur son visage afin de lui fermer ses paupières. Enfin, je finis par me relever après une courte prière. Une prière non destiné à Dieu, mais à l'âme du pauvre homme. Je ne suis pas croyante après tout. Maintenant, place à la concentration. La priorité est de trouver un indice et pour cela je dois fouiller la pièce sans pour autant la retourner. Je dois observer chaque coin minutieusement pour trouver le moindre indice.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bishamonten
avatar
Messages : 257
avatar
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   Dim 10 Déc - 20:51

Techniquement, l'event HRP devait se terminer le 17/12, mais vu les emplois du temps des joueurs qui empêchent de jouer de façon convenable, je clos le sujet dès maintenant, avec une semaine d'avance.

Merci à Yukino, Taïga et Sen d'avoir joué le jeu ^^ C'était très sympa de votre part, et j'ai pris note de vos remarques pour une prochaine expérience similaire. Cependant, on va commencer à parler intrigues sur le fow, intrigues RP, donc ce n'est pas pour le moment.

Merci,merci, et à bientôt o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feodal-kyoto.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Event HRP 1 - murder party d'Halloween 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: HRP & Détente :: Détente-
Sauter vers: