Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum +18 H/Y/Y
Inspiré du jeu Hakuouki
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire

Partagez | 
 

 Les religions, le shintoïsme et les dieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bishamonten
avatar
Messages : 257
avatar
MessageSujet: Les religions, le shintoïsme et les dieux   Lun 27 Nov - 17:28



Religion


Les religions principales au Japon sont le shintoïsme et le bouddhisme. Bien qu'étant deux religions distinctes, elles se sont beaucoup mélangées dans la culture japonaise, et il n'est pas rare qu'un Japonais adhère aux deux courants en même temps. Il faut dire que les deux religions sont très anciennes et ont toujours coexisté en paix sans chercher à s'éradiquer.
Le catholicisme a bien été implanté au pays du soleil levant en 1549 via le commerce avec le Portugal et l'Espagne, et l'arrivée des Jésuites. La diffusion a été lente, et a trouvé un écho marginal dans les zones les plus rurales de Kyushu. Cependant, les différents shoguns se sont rapidement méfiés de cette religion aux ordres combattants et finalement la décision d’interdire le christianisme est prise en 1614.

Nous n'aborderons pas non plus les doctrines philosophiques importées de Chine comme le confucianisme ou le taoïsme car ce ne sont pas des religions à proprement parler.
De même, sur FK, nous mettons l'accent sur le shintoïsme. Les personnages peuvent pratiquer le bouddhisme, mais devront prier un ou tous des dieux présentés ci-dessous, pour éviter la multiplication des dieux (le staff conseille Bishamonten, car la divinité existe dans les deux religions)

Le shintoïsme


Origine

Le shintoïsme (ou shinto) est la religion la plus ancienne du Japon (on n'arrive pas à dater son origine, mais on en trouve déjà des traces en – 660 avant JC, c'est dire si elle est vieille !). La signification littérale est « la voie des dieux ». Les deux textes les plus importants du shintoïsme sont le Kojiki et le Nihon Shoki qui datent du 8ème siècle, mais ils ne sont pas sacrés.

Il faut noter que le shintoïsme est devenu la religion d'état (la religion officielle du pays) sous l'ère Meiji, c'est-à-dire à partir de 1868, quand l'empereur a retrouvé le pouvoir. Ce n'est donc pas encore le cas en 1863, période à laquelle se déroule le forum.

Divinité

Le shintoïsme est une religion polythéiste (qui vénère plusieurs divinités appelées « kami ») mais aussi animiste (en gros : qui vénère la nature, les animaux, qui croit que toute chose a une âme et que les esprits veillent sur les hommes ou leur causent des soucis) Dans le shintoïsme, il y a un très grand respect de la nature et des ancêtres. La religion entière est fondée sur une idée d'harmonie et d'équilibre dans lequel l'homme ferait parti d'un grand tout.  

Il est impossible de recenser tous les dieux de la mythologie shintoïste car il y en a une infinité (ou 8 millions selon les traductions, mais dans tous les cas c'est beaucoup). Certains sont représentés sous forme naturelle (rivière, montagne etc.), d'autres sont anthropomorphisés (mi-homme, mi animal) et d'autres encore sous forme humaine, voire même ont été humains. (Par exemple, le fondateur du bouddhisme, le prince Gautam, est vénéré comme divinité shintoïste, preuve que les deux religions se sont bien mélangées.)

Les principaux dieux sur Feodal Kyoto (liste purement arbitraire, et adaptée au jeu) :

Bishamonten : Dieu de la guerre, il apporte le succès et la prospérité, dans le sens « honneur et respectabilité ». Dans la religion bouddhique, il est aussi le gardien de la « loi bouddhique » (les 8 conduites à adopter). Sur Feodal Kyoto, c'est le dieu qui a créé les Élus enfin de changer l'histoire du Japon.

Benzaiten : Déesse de la sagesse, du savoir, des arts, de la beauté, des sciences et de la longévité. Elle vient également de la religion bouddhique et sur Feodal Kyoto, elle aide Bishamonten à choisir les Élus.

Amaterasu : Déesse du soleil et par extension de la lumière, elle représente la vie. C'est elle qui aurait montré aux hommes comment cultiver le riz, le blé, et les vers à soie. Elle est aussi la maîtresse du royaume des cieux et c'est d'elle que descendent tous les empereurs du Japon, qui ont donc une légitimité divine à régner.

Susanô : Dieu de la mer est des tempêtes, mais également des forêts, il est le frère d'Amaterasu. Il est présenté comme un dieu très capricieux en grande rivalité avec Amaterasu. Il représente le chaos – sans aucune notion de « mal/maléfique » : uniquement le changement. Il représente la virilité et est donc particulièrement apprécié des combattants.

Tsukuyomi : Dieu de la lune et de la nuit, il a été banni du royaume des cieux pour avoir tué une déesse. On peut le prier pour être aidé dans sa vengeance ou dans les actes peu recommandables tels que les meurtres et les vols. Il est aussi le dieu du temps et des saisons. Ayant le pouvoir d'illuminer la nuit et l'obscurité, il est également le dieu de la justice.

Daikokuten : Dieu de la richesse et du commerce et des échanges, il apporte prospérité aux marchands.

Inari : Divinité (parfois homme, parfois femme) des céréales, de la métallurgie et de la fertilité, c'est le gardien des maisons. Il est aussi le dieu des pompiers et des prostitués.Il peut parfois être très trompeur en prenant l'apparence de jolies jeunes femmes pour ensorceler ou posséder des Humains, pour venger une amitié ou un pacte trahi. Il est souvent représenté par un renard, qui annonce les dangers.

Raijin et Fujin : Dieux jumeaux respectivement du tonnerre et des éclairs, et du vent, ils peuvent créer des typhons dévastateurs. Sur Feodal Kyoto, les divinités les plus révérées des Onis car elles sont très liées à la nature. De plus, ce n'est pas pour rien qu'ils sont souvent représentés comme des « ogres », des « onis » : les Humains ont toujours su que les Onis préféraient ces dieux. Ainsi, ils ont mauvaise presse auprès des Humains, et ainsi chaque malheur est attribué aux jumeaux.

Lieu de culte

NB : les sanctuaire sont les lieux de culte shintoïste tandis que les temples désignent les lieux de culture bouddhiste.
Techniquement tout le Japon est sacré puisque la moindre pierre, le moindre pont, la moindre rivière peut abriter un « kami ». Néanmoins, la plupart des ces derniers sont révérés dans des sanctuaires. Ces derniers sont reconnaissables par leur entrée appelée Torî :  

Sur Feodal Kyoto, nous considérons que les 8 divinités précédemment nommées sont vénérées au sein du sanctuaire proposé en zone rp, même si en réalité, un sanctuaire est généralement dédié à une, deux ou trois divinités.
Le cœur de chaque sanctuaire n'est accessible que par les prêtres et renferme une relique où est censé être incarné le ou les dieux. Cela peut être n'importe quoi (une pierre, précieuse ou pas, une chaussure, un arbre etc.)

Il y a souvent des miroirs dans les lieux de prières, car c'est un des trois objets sacrés donnés par la déesse Amaterasu. Il s'agit également de regarder sa propre âme pour la purifier, de se connaître soit même en somme.

Pour plus d'information sur les rites, et les détails sacrés qui composent un sanctuaire, n'hésitez pas à consulter cet article.

Prêtre/prêtresse

Dans la mesure où nous considérons qu'il existe des races non-humaines (les « Autres »), nous ouvrons le jeu aux réatures surnaturelles. Ainsi nous avons choisi d'axer les responsabilités des prêtres et prêtresses en terme d'exorcisme et de lutte contre les « monstres » (c'est plus épique nous en conviendrons!) Vous trouverez la liste exhaustive des yokaï et rituels dans ce sujet. Cela dit, les prêtres et prêtresses shinto ont toujours eu un lien particulier avec les dieux et l'énergie ; ils sont considérés comme les personnes connaissant les rites qui donnent prise sur les forces naturelles, ainsi que des intermédiaires pour apaiser leur colère ou réclamer leur bénédictions.

Toutefois, les prêtres et prêtresses ont d'autres responsabilités et devoirs. Les membres des deux groupes doivent s'assurer d'être purs et donc doivent donc prier et effectuer plusieurs rituels de purification par jour, et de méditer régulièrement.

Les prêtresses : les mikos
Les mikos doivent rester vierge tant qu'elle exercent leur occupation au sanctuaire. Elles peuvent toutefois choisir de se marier et donc de renoncer à être des mikos. Elles portent une tenue traditionnelle appelée chiyama composée d'un kimono blanc et d'un large pantalon rouge (appelé hakama). Le rôle des mikos était d'aider les prêtres dans les tâches courantes, pour les cérémonies (comme les mariage) et surtout d'effectuer des danses cérémonielles.

Il est également possible pour une miko d'être une prophétesse qui entre en transe, pouvant faire des prémonitions plus ou moins sybillines. C'est un pouvoir très rare, accordé par Benzaiten aux miko les plus sages et les plus spirituelles, qui peut valoir la renommée et la prospérité à un sanctuaire.

Sur Feodal Kyoto, les mikos sont également spécialisées dans la divination (plutôt à partir des choses terrestres), les arts mystiques et les exorcismes.

Les prêtres : les onmyojis :
Prêtres spécialisés dans la divination (plutôt à partir des choses célestes comme les étoiles), les arts mystiques et les exorcismes (voir [url=yokai et exorcisme]yokai et exorcisme[/url] les prêtres sont aussi responsables de la bonne tenue du sanctuaire et des cérémonies qui s'y déroulent. Les prêtres portent généralement une tenue particulière appelée jôe (exemple) ou une tenue appelée kariginu (exemple plus simple et colorée mais toujours avec le chapeau particulier), ainsi qu'un bâton appelé shaku qui sert pour certaine cérémonie. Les prêtes pouvaient se marier et leurs enfants héritaient généralement de leur statut.

NB : Normalement prêtre/onmyoji et prêtresse/miko n'ont pas le même rang et rôle, mais, dans un soucis de simplicité nous avons regroupé les différentes entités sous ces appellations sur Feodal Kyoto. C'est un choix arbitraire qui nous est propre. Par ailleurs, nous serons indulgent si les avatars n'arborent pas les tenues traditionnelles exactes.

Hiérarchie au sein du sanctuaire :
- Grande prêtresse (Prédéfinis : Haruka Nogami) / Grand prêtre (Prédéfinis : Sunsuke no Abe
- Onmyoji
- Miko
- Apprentis onmyoji/miko

Mariage et enterrement

La plupart des mariages en 1863 sont shintoïstes. La cérémonie est très privée et seuls les familles et les amis très proches des mariés peuvent y assister. La mariée porte un kimono blanc (symbole de pureté).

La cérémonie se découpait en trois grandes étapes :
- Salutation du prêtre et de la miko qui font une première offrande aux divinités et chantent
- Échange de trois coupes de sake entre les époux (c'est le moment crucial de la cérémonie, il symbolise le passé, le présent et le futur. Le mari boit une première coupe, puis elle est remplie à nouveau et sa femme la boit à son tour. Ensuite, c'est l'inverse (la femme boit en premier) et ensuite c'est de nouveau l'homme qui boit en premier la troisième. Les vœux des mariés sont échangés juste après ce rituel. En 1863, il n'y a pas d'échange de bagues/alliances.
- Fête : il y a de la musique, on fait une nouvelle série d'offrande aux dieux et il y a bien souvent un banquet pour les convives.

Très peu d'enterrements sont fait selon les cérémonies shintoïste (à part ceux de la famille impériale). En effet, la mort est juste une tragédie et il n'y a pas de notion de vie après la mort même si les ancêtres peuvent être vénérés. C'est pourquoi les Japonais préfèrent se tourner vers le bouddhisme pour les enterrements.

Les Onis et le shintoïsme

Les Onis sont tout autant, si ce n'est même plus, spirituels que les Humains. En effet, leur ki (voir la fiche sur le sujet) les rend plus sensible aux notions de super-naturel et/ou divin. Plus que les dieux, les Onis vénèrent la nature et la vie, sous toutes leurs formes. Ce sont eux qui ont commencé à prier un arbre, un rocher, etc. tout en respectant l'idée d'êtres divins.

Cependant, certains membres du panthéon des huit dieux ne sont pas du tout aimés des Onis, alors que d'autres sont leurs préférés.

dieux aimés
Raijin et Fujin : Dieux jumeaux respectivement du tonnerre et des éclairs, et du vent, ils peuvent créer des typhons dévastateurs. Les Onis les considèrent comme leurs dieux gardiens, protecteurs de la race.

Susanô : Dieu de la mer est des tempêtes, il représente la virilité et est donc particulièrement apprécié des combattants. Il est donc favorisé par les Onis qui se destinent à une voie plus martiale. Ce n'est pas étonnant que le plus grand temple oni dédié à Susanô se trouve sur les terres Kazama.

Inari : Divinité (parfois homme, parfois femme) des céréales, de la métallurgie et de la fertilité, c'est le gardien des maisons. Sa représentation en tant que renard trahit, pour qui est au courant, le lien fort entre ce dieu (déesse?) et les Onis. En effet, Inari est le gardien de la terre, le maître du ki et même parfois le créateur des Yokais. Son plus grand temple se trouve au village Gozen.

Benzaiten : Déesse de la sagesse, du savoir, des arts, de la beauté, des sciences et de la longévité, elle est, pour les Onis, le pendant de Susanô : la voie des armes, ou la voix du savoir. Son temple principal se trouvait sur les terres des Yukimura et a été détruit lors du pillage du premier village.

dieux neutres
Bishamonten : Dieu de la guerre, il apporte le succès et la prospérité, dans le sens « honneur et respectabilité ».

Tsukuyomi : Dieu de la lune et de la nuit, il est le dieu de la vengeance et des crimes. Il est aussi le dieu du temps et des saisons. Ayant le pouvoir d'illuminer la nuit et l'obscurité, il est également le dieu de la justice.
Ce côté « équilibre » fait que les Onis craignent mais respectent Tsukuyomi.

dieux peu priés
Amaterasu : Déesse du soleil et par extension de la lumière, elle est la maîtresse du royaume des cieux et c'est d'elle que descendent tous les empereurs du Japon, qui ont donc une légitimité divine à régner.
Les Onis la pensent responsable de la croissance de la race humaine et à se titre, ne lui accordent que peu de pensées. En fait, les Onis maudissent par Amaterasu : qu'Amaterasu t'emporte !

Daikokuten : Dieu de la richesse et du commerce et des échanges, il apporte prospérité aux marchands. Les Onis n'ayant pas besoin de commerce (ils vivent en autarcie ou par troc), et ayant vu les ravages que l'avidité peut faire sur une âme humaine, les Onis détestent Daikokuten. Il est coupable d'avoir perverti les Humains.


Les familles oni ont toutes un petit sanctuaire sur ses terres, pour prier tous les dieux (techniquement, même si certains autels sont plus fréquentés que d'autres). Selon les spécificités des familles et/ou des clans, il se peut qu'un dieu soit plus favorisé qu'un autre localement.

Une légende raconte qu'il existait, il y a bien longtemps de ça, un sanctuaire quelque part au Japon, pour tous les Dieux, pour tous les Onis. Toutes les manifestations inter-clans s'y passaient (comme les mariages), et tous les cent ans, tous ceux qui pouvaient effectuaient un pèlerinage pour se retrouver tous ensemble. Mais cette tradition n'a pas survécu face aux Humains. De nos jours, en 1863, ce temple n'est qu'un mythe et sa localisation perdue.

Les Onis ont bien entendu des prêtres et des prêtresses pour s'occuper de leurs sanctuaires. Cependant, les mikos devant rester pures et au sein d'une race à la natalité déclinante, il n'est pas possible de concevoir une « carrière » de miko. Ainsi les jeunes femmes peuvent servir les Dieux jusqu'à l'âge de leur mariage et revenir comme prêtresse une fois l'âge d'enfanter passé. Ce choix de revenir est définitif. Les prêtres n'ont pas ce « souci », et peuvent se marier, avoir des enfants, etc. tout en restant en activité.

Les prêtres et prêtresses oni n'ont pas besoin de sceaux et d'invocations pour batailler contre les autres Yôkais ou les Humains. Leur entraînement est donc directement concentré sur la détection, l'usage et la maîtrise du ki. Ainsi, les serviteurs des Dieux ont un niveau plus élevé sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feodal-kyoto.forumgratuit.org
 
Les religions, le shintoïsme et les dieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: Administration :: Once upon a time :: Encyclopédie-
Sauter vers: