Forum RPG tiré de l'univers d'Hakuouki, Feodal Kyoto mêle Japon féodal et fantastique. Pour changer l'Histoire, les dieux envoient leurs élus de 2016 en 1863. Geisha, ninja, rônin du shinsengumi... Onis ou Humains... Réécrivez l'Histoire (NC -18)
 
Forum à intrigues, rating +18 (complots, guerres, H/Y/Y autorisés)
Aucune connaissance du jeu ou du Japon n'est nécessaire
Inspiré du jeu Hakuouki

Partagez | 
 

 Haruka Yagyû

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haruka Yagyû
avatar
Messages : 18
avatar
MessageSujet: Haruka Yagyû   Dim 19 Aoû - 22:28




Yagyû Haruka Taira Toshiko

Nom : YAGYU 柳生 TAIRA 平
柳-Ya, signifiant 'Saule' et 生-Gyu signifiant 'Vie'.
Prénom(s) : HARUKA 遥, TOSHIKO 俊子
HARUKA du Kanji , signifie 'Distant' : Il s'agit de son premier prénom.
Son père a volontairement choisi un prénom mixte voulant faire d’elle un homme et étant né en avril, soit au printemps, il choisira ce prénom, Haru, pouvant signifier également printemps.
TOSHIKO du Kanji 俊-Toshi, signifiant 'intelligent/génie/excellence' et du Kanji 子-Ko, signifiant 'enfant' : Il s'agit du  deuxième prénom d’Haruka.
Il est coutume chez les Yagyû depuis Ietoshi de porter le kanji ‘Toshi’ dans son prénom chez les héritiers. Cependant n’existant pas de prénom mixte portant le Kanji 'Toshi', son père, Toshichika, préféra utiliser Haruka comme prénom officiel et TOSHIKAZU comme prénom secondaire ne désirant pas lui donner un prénom d'homme en prénom principal. Mais les événements feront qu'elle ne se nommera plus Toshikazu mais TOSHIKO.

Surnom(s) : Dokuganryū (le dragon borgne), Nabot
Âge : 17ans
Né(e) le : 20/04/1847
A : La province d'Owari
Origine : Japonaise
Résidence : Maison principale du Dojo Owari Yagyu Shinkage Ryu.
Situation familiale : Célibataire
Groupe : Humain
Sous-groupe : Pro-Impérialiste


Compétences

Haruka est devenue une bretteuse exceptionnelle, réputée pour ses frappes à l’épée très rapides et maîtrise l’école Yagyu Shinkage Ryu Heihou qui ne cesse de se développer en s'accordant avec l'école Seigo Ryu.



Yagyu Shinkage Ryû :
Spoiler:
 

Heihou (les stratégies de guerre et de combat) :
Spoiler:
 

Seigo Ryu :
Spoiler:
 

Venant d'une famille de Samouraï et non de Ronin, Haruka utilise deux sabres. Un Katana plus court que la moyenne, ce qui a pour but de permettre un dégainage plus rapide, et un travail de combat rapproché plus aisé, ainsi qu'un wakizashi. Ils ont le manche rouge foncé et le fourreau noir avec l’emblème de la famille Yagyû.

Tout le talent d'Haruka au sabre tient de son agilité, de sa rapidité et de sa grâce. Ses coups se portent plus sur la rapidité et son esquive que sur la force. Elle aurait même tendance à esquiver plus souvent les coups en bougeant son corps qu'en parant de son sabre.

Comme tout chef de la famille Yagyû, apprenant le Heihou, Haruka a obtenu l'enseignement de la stratégie qu'elle maîtrise plus ou moins bien.

A l'exception de son talent au sabre et au Jujitsu, Haruka ne présente aucun talent majeur. Elle a bien sûr appris le tir à l'arc mais ne dévoile pas être une excellente tireuse. La seule arme qu'elle maîtrise parfaitement, c'est son Katana et éventuellement des petites lames comme des Ninjato.

Contrairement aux filles de son rang, ayant était élevée comme un homme, elle n'a pas appris les arts qu'on enseigne aux femmes. En revanche elle a appris à correctement monter à cheval ainsi que l'art de diriger, se qui signifie qu'Haruka est une personne éloquente.



Caractère

Encore jeune et dû à son étrange éducation, on ignore souvent si le masque que porte la jeune femme pour son déguisement reflète également sa véritable personnalité. Bien qu'au premier abord Haruka semble être un homme mature pour son jeune âge, Haruka est en réalité une femme égoïste et rancunière. Elle n'est pas égoïste pour ce qui est d'aider son prochain, mais elle l'est en terme de sentiment personnel. Sa haine passera toujours avant les sentiments des autres, sans réfléchir au mal que son geste peut engendrer. Mais cela est surtout dû à la colère contre son père, car elle est une personne rigide et butée. Mis à part cela, elle montre une personnalité calme, sérieuse, parfois froide. Le parfait Japonais en somme. Mais son calme cache également un esprit compétitif et téméraire. Elle adore se battre, provoquer et mesurer sa force. Étant élevée comme un homme, elle se conduit comme un homme à quelques exceptions près, son père et grand-père désiraient la rendre aussi forte qu'un homme et la faire passer pour tel, mais désirait qu'elle garde le coeur d'une femme. Élevée parmi la noblesse, Haruka a reçu une éducation digne et honorable comme tout samouraï noble. Néanmoins, malgré son rang, elle ne regarde jamais les gens de haut et respecte tout le monde, sauf peut-être les Ronins et les samouraïs de basses classes qu'elle aime affronter.
Haruka démontre également une personnalité très protectrice, voire possessive, avec les gens qu'elle aime, comme elle a pu souvent le démontrer avec sa meilleure amie. Ignorant si elle doit être un homme ou une femme, la Yagyû s'est parfois retrouvée confrontée face à ses sentiments. En tant qu'homme il est logique pour elle d'aimer les femmes, or, si elle avait été élevé en tant que femme, les aimeraient elles ? Elle se disait autrefois être amoureuse de sa meilleure amie, confondant sentiment d'amitié et sentiment amoureux, réalisant finalement qu'il s'agissait simplement d'un lien très puissant. Aime-t-elle les femmes ou les hommes, voire les deux ? Elle-même l'ignore encore. Toutefois la jeune femme garde une relation très proche avec cette dernière même si elles ne peuvent plus se voir depuis son départ, Haruka continue de correspondre avec. Haruka reste très pudique avec les deux sexes, bien que plus mal à l'aise lorsqu'un homme essaie de la toucher. Pour le moment, elle ne se sent pas plus attiré chez l'un que chez l'autre, on pourrait donc la considérer comme pansexuelle. Par ailleurs, on remarque chez Haruka une personnalité beaucoup plus confiante et directe lorsqu'elle est déguisée en homme que lorsqu'elle reprend son apparence féminine. En effet, lorsqu'elle devient une femme, Haruka démontre une personnalité beaucoup plus réservée et timide, bien qu'une fois habituée à la présence de la personne elle regagne son calme olympien. Ce qui paraît en fait logique quand on pense qu'elle n'a jamais pu rester une femme très longtemps. Ses proches, particulièrement sa meilleure amie, adore la déguiser en femme et la rendre très féminine, ce qui a provoqué chez Haruka une haine contre les vêtements trop féminins. Toutefois la personnalité de sa meilleure amie à beaucoup influencée la sienne la rendant plus souriante et également plus violente avec les hommes. Faute de fréquenter beaucoup d'homme, ses manières de parler peuvent parfois être dépourvues de sens, ponctuées de descriptions vulgaires, incitant ses proches à la réprimander.
Du côté de ses passions et de ses hobbies, l'ébène aime beaucoup passer du temps à s'entraîner ou se promener. Comme beaucoup de filles, elle aime beaucoup les sucreries et les animaux. Haruka est également une personne très cultivée et lit beaucoup, la position politique de sa famille l'obligeant même à apprendre l'anglais, bien qu'elle le maîtrise encore très mal comprenant et sachant dire que quelques phrases. Étonnement, lorsqu'elle le veut bien, Haruka possède un immense pouvoir pour haranguer les foules.


Physique


Élevée comme un garçon, il est logique qu'Haruka prenne l'apparence d'un homme. Elle s'habille comme tel, ne se maquille pas et coiffe ses cheveux en une queue de cheval en plus de porter un cache oeil noir. Bien que possédant un visage androgyne pour un homme, les traits sérieux de la jeune fille permettent de renforcer cette apparence masculine lui évitant ainsi d'être confondue avec une femme, même si beaucoup de ses adversaires la sous-estime à cause de sa petite taille et de son corps fin et peu viril, la confondant souvent avec un adolescent. En effet, Haruka ne mesure qu'un mètre cinquante-sept pour quarante-cinq kilos, essentiellement composée de muscle. Soit plus petite que la moyenne féminine. Bien que musclée grâce à ses entraînements, ses muscles ne sont pas imposant, au contraire elle possède une musculature taillée finement et très souple. La souplesse de l'héritière étant l'un de ses grands points fort au combat. Elle a entraîné son corps dans ce sens afin d'être rapide, agile et endurante et non physiquement forte. En duel de force elle serait rapidement mise au tapis, en revanche la technique des Yagyû permet de retourner la force de son adversaire contre lui-même. Ainsi la jeune femme possède que très peu de graisse possédant un corps fin et discrètement musclé tel le corps d'une gymnaste bien que possédant des mains plus rugueuses que les autres filles à cause de sa pratique courante du sabre. Elle possède également une peau moins blanche et moins laiteuse qu'une fille ordinaire passant plus de temps au soleil, ou s'inscrit ici et là diverses cicatrices plus ou moins discrètes, les plus visibles se situant particulièrement sur ses bras. Mais derrière ce corps entraîné se cache malgré tout des traits bien féminins. Bien qu'elle ait heureusement hérité de hanche peu large, et d'un fessier discret pour son déguisement, Haruka a malheureusement hérité d'une poitrine plus forte que la moyenne des femmes Japonaises, soit un joli quatre-vingt-cinq C qu'elle est obligée de serrer très fort à l'aide de bandage. Heureusement pour elle, la largeur de son kimono permet de cacher le reste.
Son visage fin et ovale montre sa maturité en tant que femme, mais dans son déguisement et grâce à sa petite taille, il renforce son côté masculin lui donnant des airs d'un adolescent devenant bientôt un homme. Pourtant, lorsqu'elle se maquille et qu'elle se coiffe, Haruka ressemble à une femme bien charmante bien que plutôt banale. Néanmoins, elle possède de long et magnifique cheveux fins, souple et très lisse de couleur ébène avec une franche qu'elle change souvent de place selon son déguisement. Il faut dire que ses cheveux se coiffent très facilement. Ses lèvres sont fines, la lèvre inférieure néanmoins suffisamment remplie, gardant généralement une expression neutre et un sourire parfois discret. Son nez fin et de taille moyenne accentue son côté féminin alors que ses sourcils souvent sévère renforce son déguisement d'homme. Néanmoins, cela n'empêche pas de lui donner un regard pénétrant, malgré ses banals yeux marron et ses cils fins. En terme textile, les couleurs d'Haruka se voient diriger plutôt vers la palette des couleurs froides, particulièrement le bleu et le violet, mais le rose et le rouge sont des couleurs lui allant également très bien, mais trop féminine à son goût.


Histoire



Il y a fort longtemps de cela, lors de la période de Sengoku, le clan Yagyû connut son âge d'or en devenant une famille de Daimyos obtenant des terres dans la province de Yamato et devenant chefs de l'une des plus grandes écoles du sabre. Ils furent également par la suite les enseignants en Kenjutsu et Heihou des Shoguns Tokugawa et des descendants du célèbre clan Taira. Ainsi, la famille Yagyû fut toujours proche du Shogunat. Par la suite le clan se divisa en deux branches, la branche Edo, qui continua à être les instructeurs du Shogun avant de disparaître mystérieusement, ne laissant aujourd'hui que quelques fidèles disciples ne descendant pas des Yagyû, puis la branche Owari qui continue d'enseigner son école encore aujourd'hui et dont le chef de famille et le directeur d'école reste un Yagyu descendant de son fondateur Toshitoshi Yagyû.


Aujourd'hui, cette transmission est menacée par la non-descendance masculine de son chef Yagyu Sangoro Taira Toshichika. En effet, lorsque sa femme, Asahi, meurt en donnant la vie à leur fille et premier enfant, il refuse de se remarier. Contrairement à beaucoup d'hommes et surtout chefs de famille, Toshichika se refuse d'oublier sa femme défunte en ce remariant et souhaite que sa fille, seul lien avec Asahi, possède un statut dans la demeure. Or, seul un homme peut diriger la famille Yagyû. Cela a incité le père de Toshichika à proposer à ce dernier d'adopter un garçon et de faire adopter Haruka dans le but de les marier pour qu'elle puisse continuer ainsi la lignée des Yagyu tout en restant indirectement l'héritière. Mais trop têtu, son fils a refusé. Seulement, ce dernier ne pouvait cacher sa crainte que sa fille ne puisse soutenir le nom du clan en tant que femme et décide de l'élever comme un homme. C'est la raison pour laquelle il a donné à sa fille un prénom mixte dans le but de la travestir sans pour autant entièrement retirer sa féminité. Depuis des générations la tradition voulait que le Kanji 'Toshi' soit transmis dans le prénom, mais n'existant pas de prénom mixte avec ce dernier, et ne voulant pas lui donner un prénom de garçon, Toshichika prend le risque de briser la tradition lui donnant le prénom Toshikazu qu'en prénom secondaire. Il souhaitait que sa soit sa fille, la chair de sa chair et de celle de son aimée qui dirige la famille Yagyû et devienne maître du style Yagyû Shingan Ryû et non un autre.

Seul une poignée de personnes de confiances connaissaient la vérité sur le sexe d'Haruka, les autres s'imaginant qu'il s'agissait d'un garçon aux traits androgynes. Toshichika et son père faisaient tout ce qu'ils pouvaient afin d'éviter que le secret ne soit révélé et que le chef actuel ne soit pas obligé de se remarier. À contrecoeur, ils ont dû élever Haruka de façon trop stricte pour une fille, lui enseignant le kenjutsu dès son plus jeune âge. Même s'ils n'essayaient pas de la transformer en un véritable homme. Un chemin difficile à emprunter. Trop difficile. De plus, la jeune fille comprenait difficilement la raison de son changement de sexe, elle pleurait beaucoup lors de ses entraînements avec son père lui clamant être une fille lorsque ce dernier lui demandait d'être un homme. Mais, en tant que fille, l'héritière des Yagyu avait besoin de force afin de pouvoir porter les responsabilités du clan sur ses épaules.

Toutefois, aux trois ans de la jeune fille, le père de Toshichika a obligé son fils à adopter une petite fille du même âge ressemblant trait pour trait à Haruka par sécurité. Si jamais ils n'arrivaient pas à faire de la jeune fille un homme, ils devront simuler la mort de son fils et en adopter un ou se remarier, puis se débarrasser de la petite fille adopter pour la remplacer par Haruka. Une méthode ignoble, certes, mais la famille de la petite fille adoptée serait bien payée et la fausse Haruka serait renvoyée chez elle si cela arrivait et non éliminée. Toutefois, même si la maisonnée connaît l'existence de la petite fille, elle était élevée dans la plus grande discrétion au point que même Haruka n'avait que peu de contact avec sa 'petite soeur', Toshiko.


Âgée maintenant de neuf ans, la petite fille se montre être toujours aussi décevante et pleurnicheuse, inquiétant fortement son père. Même en dehors du Dojo, les enfants se moquent inlassablement d'elle à cause de sa petite taille et de son visage androgyne, son manque de caractère accentuant le tout. Dans ses instants-là, elle se laissait frapper se contentant de pleurer et tentant vainement de se défendre par les mots. Jusqu'au jour ou un garçon lui menace de retirer son Hakama afin de vérifier s'il s'agit réellement d'un garçon. Une fille de son âge mais plus grande en taille vient prendre sa défense en giflant le garçon. Bien que très féminine cette fille possédait une force de caractère à faire trembler un homme et savait se battre. Rapidement, cette fille est devenue un modèle pour Haruka ainsi que sa confidente. Ayame, tel est son nom, est une fille très intelligente et très mature qui comprit rapidement le secret de l'héritière. À chacun de ses doutes, Ayame encourageait la jeune fille à devenir un samouraï au grand coeur pour combler sa petite taille.

Encouragée par sa nouvelle meilleure amie, Haruka s'entraîne plus durement, mais ce soudain réveil ne sera que remarqué trop tard par son père. En effet, Toshichika se rend compte que sa fille ne peut devenir le chef de cette famille et décide de passer au plan B en adoptant un prodige de son Dojo et renvoyant la jeune Toshiko chez elle pour qu'Haruka prenne sa place. Toutefois, encore trop jeune pour être mariée, Haruka ne sera pas adoptée dans l'immédiat. Après l'adoption, la mort de Toshikazu est rapidement annoncée, son père utilisant volontairement le nom de Toshikazu pour mieux embrouiller les esprits afin que Haruka puisse rapidement se faire à son nouveau nom : Toshiko. Pour la première fois de sa vie, Haruka se retrouve vêtue d'un kimono féminin la rendant étrangement mal à l'aise. Ayant toute sa vie était élevée comme un homme, elle a du mal à adopter le comportement d'une fille. Aussi elle est beaucoup enfermée dans la maison pour rattraper ce retard.

Suite à cela, il n'est pas étonnant que l'ancienne héritière se sente vexée et trahie par son père. Non seulement parce qu'elle était enfin motivée à devenir un samouraï, mais également parce qu'on l'avait faite souffrir pendant tant d'année pour finalement rien. Son grand-père aujourd'hui très proche de sa petite fille se sentait coupable de son sort. Responsable de cette adoption, il demande à son fils de laisser une dernière chance à sa fille, lui demandant son accord pour emmener sa fille dans un voyage pour l'entraîner. Son fils accepte, peu convaincu. 'Toshikazu' ayant disparu mystérieusement ne laissant aucune trace de son corps, il serait facile d'inventer un miraculeux retours.



Haruka voyage alors avec son grand-père jusqu'à ses seize ans, maîtrisant le Yagyu Shingan Ryu Heihou et devenant un admirable samouraï. Elle est toujours petite avec un visage trop jolie pour un homme, ses adversaires la sous-estimant souvent à cause de cela, mais rapidement son style de combat réussit à lui donner un nom : le dragon borgne. Elle ne l'est pas en réalité. Un jour, lors d'un entraînement, elle s'est simplement griffée son iris à cause d'une poussière qui a abîmé à vie la vue de son oeil gauche. Voyant flou d'un oeil, par peur que la vue de son autre oeil ne s'aggrave, son grand-père lui conseille de mettre un cache oeil le temps de trouver une solution pour le soigner. Elle a ainsi obtenu ce surnom durant le voyage en affrontant ronin, bandit et samouraï. Suite à cela, elle décide de garder son cache oeil trouvant que ce surnom lui donnait un air menaçant.

A son retour, Haruka apprend que son père ne l'a pas attendu et qu'il a même préparé son mariage, ayant maintenant atteint l'âge pour cela. Avec son grand-père, elle lui demande des explications, mais ce dernier ne se contente de lui expliquer qu'il ne pouvait pas l'attendre plus longtemps sans savoir si elle est finalement digne ou non d'hérité du titre d'héritière. Furieuse, Haruka décide de provoquer son futur mari en duel et perdra. Pendant plusieurs mois un silence de mort et des tentions s'abattront sur la maison jusqu'au jour ou le grand-père d'Haruka ne meurt d'une crise cardiaque perdant ainsi son seul allié dans la demeure. La jeune fille, refusant de se marier décide de fuir la maison dans le but de se faire reconnaître dehors, d'accomplir de grande action pour que son père entende parler de son nom et l'accepte comme héritière. Même s'il ne le montre pas, Toshichika tient énormément à sa fille et refusera de la dénigrer espérant que son voyage la fasse réfléchir et revenir.



C'est ainsi qu'après avoir voyagé dans tout le pays pendant plus d'un an en provoquant des Dojos, en s'entraînant, en cherchant à devenir plus forte, que la Yagyû termine son voyage à Kyoto. Aujourd'hui, Haruka n'est pas sûre de vivre en tant qu'homme ou en tant que femme en raison de son âge et de son sexe. Elle préfère garder son identité masculine, mais il peut lui arriver de prendre une apparence féminine pour des missions d'infiltration ou pour d'autres raisons. C'est ici, au coeur des conflits, que la jeune fille pense trouver des adversaires assez puissants sur lesquels se mesurer. Chez les Yagyû, la vérité sur l'identité d'Haruka n'a toujours pas été dévoilée. Cependant, le domaine sait qu'elle se déguise en homme et ne sont pas choqués de sa ressemblance avec son frère défunt, puisque le domaine remarquait déjà la forte ressemblance entre la vraie et la fausse Haruka. Beaucoup ébruitent le fait qu'elle tente de ressembler à son frère et de suivre ses traces. Dans le même temps, Haruka décide de vivre chez un ami de la famille à Kyoto le temps de décider de la suite.


IRL

Pseudo : Sheiryn
Âge : 25ans
Découverte du forum : Top site
Présence : 7j/7
Commentaire(s) : DC de Yukino
Bonus de PA à l'inscription ? : Un personnage dans le groupe japonais : 50 PA
Avez-vous bien signer le règlement ? Si ce n'est pas le cas, pensez à le faire : Signature du règlement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Yagyû
avatar
Messages : 18
avatar
MessageSujet: Re: Haruka Yagyû   Jeu 23 Aoû - 13:44

Up ! ^^
Présentation terminée Smile
Bonne lecture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikage Kazama
avatar
Messages : 1035
avatar
Oni
MessageSujet: Re: Haruka Yagyû   Dim 26 Aoû - 16:01

Hello

Je viens donc, après un peu de retard, lire cette présentation.

1. merci de rajouter l'éloquence en compétence. Je te la valide sans souci, donc autant avoir un bloc "compétences" complet

2. Dans ta psychologie, tu mentionnes une meilleure amie, qui apparaît comme le déclencheur pour ton personnage de cette envie de s'améliorer, mais tu ne dis pas après ce qu'elle devient et si cette relation d'amitié/amour perdure. Juste pour moi être bien sûre (car j'adore m'emparer des éléments des contextes des autres), peux-tu préciser la chose

3. Je ne suis pas sûre de capter la fin de ton histoire, esssentiellement parce que tu cases en 3 lignes ce qui devrait être un peu plus explicité. A cause des histoire de noms et de clans, encore une fois ^^

Si j'ai bien compris, Haruka, refusant de se marier et s'enfuyant, redevient un homme. Mais elle ne peut endosser l'identité de son "frère", puisque celui-ci est réputé mort. Certes, son père ne va pas la dénoncer. Du coup, ça veut dire qu'elle se fait passer pour un samouraï attaché au clan Yagyû.

Je vois pas le domaine Chôshû soudainement lui faire confiance. Elle serait rônin, ça pourrait passer. Mais là, elle ne l'est pas ? De plus, si elle est capturée en tant que Chôshû , mais en tant que samouraï du clan Yagyû, il y a des fortes chances que son père soit désavoué et forcé de se faire seppuku. C'est peut-être extrême? ça colle dans le contexte global, mais woaah, c'est chaud.

Je te valide ce point, à condition que pour le moment, ton personnage soit affilé à des samouraïs de petits rangs, qui n'ont aucun accès aux grands dirigeants du domaine Chôshû (dirigé par la famille Môri). Elle/Il devra faire ses preuves au fur et à mesure.
Pour le moment, tout ce qu'elle/il sait, c'est que les Chôshû se disent "pro-empereur" et "anti-étranger". Bien sûr, tout le monde sait que les Môri détestent le shogun, mais elle/il n'est pas au courant d'un quelconque complot.

4. Dernier point: ta sign??? Ichizoku ??? Qui c'est ???

Voilà voilà les quelques questions/points à éclaircir.

Dans l'ensemble, bonne fiche ^^ (pense à te relire, il y a des fautes d'inattention qui trainent).

Merci ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Yagyû
avatar
Messages : 18
avatar
MessageSujet: Re: Haruka Yagyû   Dim 26 Aoû - 19:24

1 • Je l'ai rajouté, mais je pense que cela revient d'une certaine façon à l'Heihou.

2 • Ajouté dans le caractère. "Toutefois la jeune femme garde une relation très proche avec cette dernière même si elles ne peuvent plus se voir depuis son départ, Haruka continue de correspondre avec"

3 • Pour pas faire compliqué, j'ai effacé la partie où elle rejoint les Choshu et mis à la place qu'elle vit pour le moment à Kyoto mais qu'elle ne sert personne, même si officiellement son clan sert le Shogun, et donc pour le moment elle aussi.

" Chez les Yagyû, la vérité sur l'identité d'Haruka n'a toujours pas été dévoilée. Cependant, le domaine sait qu'elle se déguise en homme et ne sont pas choqués de sa ressemblance avec son frère défunt, puisque le domaine remarquait déjà la forte ressemblance entre la vraie et la fausse Haruka. Beaucoup ébruitent le fait qu'elle tente de ressembler à son frère et de suivre ses traces. Dans le même temps, Haruka décide de vivre chez un ami de la famille à Kyoto le temps de décider de la suite. "

4 • Ichizoku = clan

(Pour les fautes je suis malheureusement peu douée, donc je ne peux pas y faire grand chose ^^' Mais j'en ai tout de même corrigé quelques une)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikage Kazama
avatar
Messages : 1035
avatar
Oni
MessageSujet: Re: Haruka Yagyû   Lun 27 Aoû - 11:27

Hello

Je suis de retour pour te jouer... et non, un bon tour.

Fiche validée!

Si tu as besoin d'aide pour introduire ton personnage dans une intrigue shogun/empereur/Chôshû and co, tu sais où me trouver ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Yagyû
avatar
Messages : 18
avatar
MessageSujet: Re: Haruka Yagyû   Lun 27 Aoû - 11:30

Merci beaucoup ! ^^
Pas de soucis Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Haruka Yagyû   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haruka Yagyû
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feodal Kyoto :: Administration :: Dossiers de la population :: Gestion des Dossiers-
Sauter vers: